BFMTV

Sarkozy attaque le Nouvel Obs au pénal

-

- - -

Suite à un article du site Nouvelobs.com, le président de la République attaque au pénal pour faux, usage de faux et recel. L’auteur de l’article risque 3 ans de prison.

Le Président de la République, Nicolas Sarkozy, traduit en justice le site internet du Nouvel Obs pour avoir écrit qu’il avait envoyé, peu avant son mariage avec Carla Bruni, un SMS à son ex femme Cécilia. Le SMS disait : « Si tu reviens j’annule tout ! »
L’avocat de Nicolas Sarkozy, Maître Thierry Herzog, a annoncé Jeudi que le Président de la République portait plainte contre le Nouvelobs.com et donc l’auteur de l’article pour « faux, usage de faux et recel ». L’auteur de l’article risque donc 3 ans de prison et 45 000 euros d’amende.

Dans un premier temps Fabien Crombé, journaliste chez RMC, explique les raisons d’une telle attaque au Pénal et non au Civil (pour uniquement des dommages et intérêts pour diffamation ou atteinte à la vie privée). Dans un second temps, Fabien Crombé revient sur l’étonnement du rédacteur en chef du NouvelObs.com, Airy Routier, auteur de l’article en question. Pour le journaliste du NouvelObs.com cette procédure est le résultat de l’agacement du Président de la République de voir son SMS rendu public.

C’est la seconde plainte du Président de la République en l’espace d’une dizaine de jours. Il avait gagné 1 euros de dommage et intérêt après avoir attaqué (au civil cette fois, pour atteinte au droit à l'image) la compagnie aérienne low cost Ryanair pour la parution d’une publicité l’impliquant avec Carla Bruni dans le journal Le Parisien. Carla Bruni, maintenant première Dame de France, avait alors touché 60 000 euros de dommages et intérêt.

Reportage sonore de Fabien Crombé

La rédaction & Stanislas Bertin