BFMTV

Roms : Berlin parle de malentendu entre Merkel et Sarkozy

Berlin a qualifié vendredi de "malentendu" les déclarations de Nicolas Sarkozy selon lesquelles Angela Merkel lui aurait fait part de sa volonté de procéder à des démantèlements de camps de Roms en Allemagne. /Photo prise le 16 septembre 2010/REUTERS/Phil

Berlin a qualifié vendredi de "malentendu" les déclarations de Nicolas Sarkozy selon lesquelles Angela Merkel lui aurait fait part de sa volonté de procéder à des démantèlements de camps de Roms en Allemagne. /Photo prise le 16 septembre 2010/REUTERS/Phil - -

BERLIN (Reuters) - Berlin a qualifié vendredi de "malentendu" les déclarations de Nicolas Sarkozy selon lesquelles Angela Merkel lui aurait fait...

BERLIN (Reuters) - Berlin a qualifié vendredi de "malentendu" les déclarations de Nicolas Sarkozy selon lesquelles Angela Merkel lui aurait fait part de sa volonté de procéder à des démantèlements de camps de Roms en Allemagne.

Au cours d'un Conseil européen tendu à Bruxelles, le président français a défendu jeudi sa politique à l'égard des Roms vivement critiquée par la Commission européenne notamment.

Il a ensuite affirmé au cours d'une conférence de presse que la chancelière allemande l'avait assuré de son "soutien complet, total et entier" sur cette question. Il a ajouté qu'Angela Merkel lui avait fait part de "sa volonté de procéder dans les prochaines semaines à des évacuations de camps".

Berlin a ensuite démenti que la chancelière allemande ait tenu ces propos.

"Je pense qu'il y a un malentendu sur ce point car la chancelière a dit publiquement et elle me l'a dit à moi-même comment ces discussions s'étaient déroulées et la chancelière allemande n'a effectué aucune annonce de ce type", a déclaré vendredi Guido Westerwelle, ministre des Affaires étrangères, à la radio publique allemande.

"Cela violerait la Constitution allemande et il n'y a pas de délibérations en ce sens", a-t-il ajouté.

Son homologue français Bernard Kouchner a dit ne pas avoir entendu Angela Merkel annoncer qu'elle procéderait à des démantèlements de camps.

"Moi, je n'ai pas assisté, alors que j'étais là tout le temps, à cet épisode particulier. Le président de la République ne m'a pas dit quelque chose spécialement à ce propos", a déclaré Bernard Kouchner sur Europe 1.

La chancellerie allemande a clairement démenti dès jeudi les propos que Nicolas Sarkozy a attribués à Angela Merkel.

"La chancelière Merkel n'a évoqué ni durant le Conseil européen ni lors de ses discussions en marge du Conseil avec le président français Nicolas Sarkozy les éventuels camps de Roms en Allemagne, sans même parler de leur démantèlement", a écrit la chancellerie dans un communiqué.

Paul Carrel, Bertrand Boucey pour le service français, édité par Yves Clarisse

dossier :

Angela Merkel