BFMTV

Régionales: le député Bruno Bonnell bientôt tête de liste LaREM en Auvergne-Rhône-Alpes

Bruno Bonnell

Bruno Bonnell - Philippe Desmazes-AFP

Info BFMTV.com - L'ancien patron d'Atari devrait être désigné tête de liste LaREM pour les élections régionales, selon la direction du mouvement macroniste. Il a été préféré à la députée de l'Ain Olga Givernet.

Une de moins. À cinq mois des élections régionales, La République en marche continue d'échafauder son casting, véritable casse-tête qui implique d'âpres négociations avec ses alliés le MoDem, Agir et Territoires de Progrès. En Auvergne-Rhône-Alpes, où le président sortant Laurent Wauquiez est en position de force, le mouvement macroniste ne va pas tarder à révéler son choix: ce sera Bruno Bonnell, député du Rhône, qui devrait être la tête de liste régionale de LaREM.

"Ce n'est pas encore officiel, mais Bonnell est une option sérieusement étudiée. Il fallait une voix qui rassemble", nous explique une dirigeante du parti présidentiel.

Une "voix qui rassemble", c'est aussi un profil qui a obtenu l'imprimatur de deux éminences du cru, à savoir les ministres Olivier Véran, élu dans l'Isère, et Olivier Dussopt, qui vient de l'Ardèche. Les deux hommes, nous assure-t-on chez LaREM, seront disponibles pour "filer un coup de main" à Bruno Bonnell pour la campagne, qui s'annonce difficile.

Le MoDem approuve également ce casting. Le président du groupe centriste à l'Assemblée nationale, Patrick Mignola, député de Savoie et ancien vice-président du conseil régional, a donné son feu vert. "Je l'apprécie beaucoup", nous dit-il.

"Parler cash"

Connu pour son "parler cash", l'ancien patron de la société Atari avait mené une liste aux élections métropolitaines de Lyon en 2020. Elle a obtenu 8,7%, derrière la liste macroniste dissidente et, surtout, celles venant de la gauche. Sa désignation comme tête de liste régionale ne fera pas que des heureux, à commencer par d'autres prétendantes à la candidature comme la députée LaREM de l'Ain Olga Givernet. "Elle ne rassemble pas", nous dit-on pudiquement.

Pour une cadre du mouvement, le choix de Bruno Bonnell est une "nouvelle trouvaille magique de la direction d'En Marche". "Espérons qu'il fasse un peu plus qu'aux métropolitaines et qu'il ne fasse pas campagne avec sa Mercedes et son chauffeur", peste cette source qui juge le personnage trop "caricatural".

Selon le sondage Ifop dévoilé le 26 novembre par Lyon Capitale, Laurent Wauquiez serait en pôle position pour être largement réélu à la tête de sa région. Dans tous les cas de figure, l'ex-président du parti Les Républicains était crédité dans cette enquête de 31% des voix au premier tour.

Jules Pecnard Journaliste BFMTV