BFMTV

Réforme des retraites: pour Ségolène Royal, le gouvernement "est responsable de la pagaille"

L'ancienne ministre de l'Écologie, soutien d'Emmanuel Macron en 2017, n'a désormais plus de mots assez durs quant à l'action de l'exécutif au sujet de la réforme des retraites.

D'un fervent soutien à une opposition virulente. À entendre Ségolène Royal, invitée ce vendredi de BFMTV/RMC, le gouvernement ne fait que des mauvais choix en persistant à maintenir en l'état la réforme des retraites, alors que cette dernière fait l'objet d'une large contestation sociale depuis trente jours.

Le gouvernement "recommence la même erreur" après la crise des gilets jaunes, a taclé l'ambassadrice des Pôles. Il "rechigne à retirer une réforme alors qu'il voit bien que cette réforme est incomprise, que il y a une pagaille maintenant dans le pays, moi je n'aime pas la pagaille", a-t-elle poursuivi.

"C'est le gouvernement qui est responsable de la pagaille. Pourquoi? Parce que la responsabilité gouvernementale et présidentielle, c'est de réformer le pays dans le calme et dans un consensus démocratique", a poursuivi Ségolène Royal, demandant le retrait de ce projet. "On ne sait même pas qui sont les gagnants et les perdants de cette réforme."

Une réforme "pour privatiser"

D'ailleurs, l'ancienne ministre de l'Écologie estime qu'aujourd'hui, l'actuel "système de retraites n'est pas menacé" et que le gouvernement réforme "pour privatiser".

"Il y a un vrai problème de confiance, parce qu'il y a un écart entre les mots et les actes", a également tancé Ségolène Royal. "Quand on veut tout chambouler, quand on veut tout casser, quand on se croit plus intelligent tout seul que tout le monde par rapport aux millions de gens, il y a quelque chose qui va pas."
Clarisse Martin