BFMTV

Quatorzaine obligatoire cet été pour les ultramarins de métropole allant en Outre-Mer

Interrogé à l'Assemblée sur ce sujet, le ministre de la Santé Olivier Véran a insisté sur le fait que la quatorzaine était "le seul moyen d'éviter qu'on transporte le virus".

Cet été s'annonce particulier pour tous les Français. Y compris pour les ultramarins de l'Hexagone qui voudraient retourner en Outre-Mer pour passer leurs congés d'été. Interrogé sur cette question par la députée Georges-Pau Langevin, le ministre de la Santé a répondu avec fermeté, dans le cadre de l'examen du projet de loi de prolongation de l'état d'urgence sanitaire. "Oui, il y aura une possibilité de retourner dans les territoires d'Outre-Mer", a-t-il fait savoir, mais en soulignant une condition importante: "moyennement une quatorzaine." "La quatorzaine est indispensable", a martelé Olivier Véran.

Pas d'exception

"Si on commence à considérer qu'il y a une exception parce qu'on a été soignants en métropole et qu'on a aidé… on peut le comprendre humainement. Mais on peut aussi ne pas le comprendre. L'idée n'est pas de punir ou de donner un bonus, la problématique est de protéger la population", a fait savoir le ministre. 

Au Sénat, lors du passage du texte du gouvernement, les sénateurs ont souhaité pour leur part écarter du placement préventif en quarantaine à leur arrivée dans l'hexagone les Français des collectivités et territoires d'Outre-mer.

Olivier Véran a lui souligné que, en Outre-Mer, la gestion de l'épidémie, en dehors de Mayotte, a été remarquable et ces territoires sont au vert. Seul la quatorzaine permet d'éviter qu'on transporte le virus". 

Ivan Valerio