BFMTV

Pietraszewski "condamne" les actions contre sa permanence à Lille, mais rejette le terme de vandalisme

Le nouveau secrétaire d'Etat aux Retraites, et auparavant député élu dans le Nord, Laurent Pietraszewski était notre invité ce mardi matin.

Les photos montrent des sacs poubelles, quelques affichettes opposées à la réforme apposées sur le mur, des banderoles déployées. La permanence de député élu dans le Nord de Laurent Pietraszewski, qui va laisser son siège à sa suppléante Florence Morlighem au vu de sa nomination au gouvernement en tant que secrétaire d'Etat aux Retraites, a bien été visée lundi par des manifestants lillois mais pas vandalisée. L'intéressé, invité ce mardi de Réveillon, l'a confirmé:

"Je ne suis pas sûr que le terme soit forcément approprié. Il y a eu manifestation et la volonté de la part de certains de pénétrer dans ma permanence, ça n’a pas été le cas. Il y a eu des documents visant à atteindre ma personne qui ont été apposés."

Fumigènes dans les couloirs du métro: "Eviter ce type d'actions" 

Il a cependant ajouté: "Je condamne tout ça. La police et mes collaborateurs font le nécessaire pour que ça ne se reproduise pas." Le néo-membre du gouvernement a encore posé: "Je souhaite qu’on vive dans une démocratie apaisée."

Interrogé au sujet des fumigènes allumés lundi par des manifestants dans les couloirs du métro de la gare de Lyon à Paris, le secrétaire d'Etat a affirmé: "Je crois que les syndicats ont tout intérêt, et ont d’ailleurs souvent la volonté d’éviter ce type d’actions".

Robin Verner