BFMTV

Philippot rend hommage à de Gaulle, Le Pen reste à distance

Florian Philippot s'est rendu dimanche au cimetière de Colombey-les-deux-Eglises pour déposer une gerbe sur la tombe blanche de Charles de Gaulle

Florian Philippot s'est rendu dimanche au cimetière de Colombey-les-deux-Eglises pour déposer une gerbe sur la tombe blanche de Charles de Gaulle - JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN - AFP

CAFE POLITIQUE - Entouré d'une centaine de jeunes militants du FN, Florian Philippot s'est rendu au cimetière dimanche, essuyant au passage quelques quolibets lâchés par des spectateurs en colère.

Florian Philippot, vice-président du Front national, a rendu hommage, à titre personnel mais accompagné d'une centaine de jeunes militants, à Charles de Gaulle, "référence absolue" de son engagement politique, dimanche à Colombey-les-deux-Eglises, à l'occasion du 44e anniversaire de la mort du général.

"Le général est un exemple pour moi, une référence absolue pour mon engagement politique. Il figure la Résistance et incarne l'indépendance nationale, la grandeur de la France et le rassemblement des Français", a déclaré le dirigeant frontiste à son arrivée dans le village de Haute-Marne.

"Le message du général de Gaulle est un message très moderne"

Entouré d'une centaine de jeunes militants du FN, arborant sur leurs vêtements une croix de Lorraine au centre d'une flamme tricolore, Florian Philippot s'est rendu au cimetière pour déposer une gerbe sur la tombe blanche de Charles de Gaulle, essuyant au passage quelques quolibets lâchés par des spectateurs en colère.

"Le message du général de Gaulle est un message très moderne avec une éthique très forte. Alors que le système politique UMPS se perd dans les boules puantes et le marigot politicien, il y a chez nous au FN une volonté de faire vivre le France dans sa grandeur et sa souveraineté", a-t-il affirmé.

La distance de Marine Le Pen

Interrogé par France 3 sur la présence du numéro deux du FN à Colombey, Marine le Pen a rappelé qu'il s'agissait d"un geste personnel". "Moi, je suis plutôt gaullienne. J'accorde au général de Gaulle d'avoir été probablement le dernier véritable chef d'État, avec une vision d'une France libre de sa destinée", a-t-elle expliqué.

S.A. avec AFP