BFMTV

Philippe annonce l'interdiction de manifestation dans certains quartiers en cas de présence d'"ultras"

Edouard Philippe.

Edouard Philippe. - BFMTV

Ce lundi, Edouard Philippe a procédé à l'annonce de nouvelles dispositions censées assurer le maintien de l'ordre en ces temps de mobilisation sociale et politique, après les débordements de samedi à Paris. Il a déclaré que les manifestations dans les quartiers touchés au préalable par les violences seraient interdites si la présence manifestants "ultras" était prévue dans les cortèges.

Edouard Philippe a dévoilé ce lundi en fin d'après-midi, lors d'une conférence de presse, la réponse sécuritaire de l'exécutif après la manifestation de gilets jaunes samedi sur les Champs-Elysées à Paris, marquée par des épisodes de casse. Il a ainsi annoncé une "stratégie renforcée de lutte contre les manifestants ultras".

Interdiction et dispersion 

Il a détaillé: "Nous interdirons les manifestations se revendiquant des gilets jaunes dans les quartiers les plus touchés dès que nous aurons connaissance de présence de manifestants ultras". 

Il a ainsi listé ces quartiers: les Champs-Elysées à Paris, le Capitole à Toulouse et la place Pey-Berland à Bordeaux". Il a encore ajouté: "Nous procéderons à la dispersion immédiate de tous les attroupements." Le Premier ministre a également évoqué une plus grande "autonomie" des forces de l'ordre. 

Cette prise de parole, qui a rendu public un ensemble de mesures censées garantir l'ordre public dans les semaines à venir, est intervenue après un long entretien entre Edouard Philippe et Emmanuel Macron à l'Elysée à la mi-journée. 

Robin Verner