BFMTV

Le dîner surprise de François Hollande avec les jeunes députés PS

François Hollande sur le perron de l'Elysée, le 12 décembre 2014.

François Hollande sur le perron de l'Elysée, le 12 décembre 2014. - Patrick Kovarik - AFP

VIDEO - Le chef de l'Etat a décidé de recevoir à dîner une dizaine de députés socialistes mercredi soir à l'Elysée. Chacun devait être accompagné d'un "talent" de son territoire.

Ce qui devait être un simple dîner au restaurant entre jeunes parlementaires s'est transformé en soirée moins discrète que prévue, à l'Elysée, avec François Hollande. Mercredi soir, le chef de l'Etat reçoit une dizaine de jeunes députés socialistes, accompagnés d'invités personnels. Parmi les convives, Luc Belot, député d'Angers, Razzy Hammadi, élu de Seine-Saint-Denis, ou encore Olivier Véran et Erwann Binet, tous deux députés de l'Isère. A l'instar de "l'apéro amical" organisé par Manuel Valls, aucun député frondeur ne figure sur la liste des invités.

Chaque élu était accompagné d'un "talent" issu de son territoire. "Chacun a plutôt une thématique spécifique, et viendra donc avec quelqu'un autour des sujets qu'il connaît bien", expliquait quelques heurs plus tôt le député Luc Belot, 38 ans, sur BFMTV. Un entrepreneur, un retraité ou encore une militante féministe seront donc de la partie.

"Prendre le pouls du terrain"

"Nous ne communiquons jamais sur le sujet car ce sont des rendez-vous hors agenda (officiel) mais le président reçoit très régulièrement, plusieurs fois par semaine, des parlementaires lors de rendez-vous, d'apéritifs ou de dîners", précise l'Elysée.

Le chef de l'Etat chercherait-il à prendre le pouls du terrain à travers une soirée conviviale, entouré d'élus? A-t-il aussi en tête de reconquérir son électorat de gauche, qui a pu se sentir délaissé ces derniers mois? Ce genre de dîner est "tout sauf nouveau" répond l'Elysée, qui conteste toute stratégie derrière ce rendez-vous. 

Des apéros réguliers à l'Elysée

Pourtant, Luc Belot le dit lui-même sur France Info, ce dîner n'est pas un simple événement mondain entre socialistes. Le député voudrait ainsi profiter de cette réunion pour "échanger entre parlementaires de la même génération". Initialement, le rendez-vous devait se tenir dans un restaurant parisien, sans le chef de l'Etat, a indiqué un autre parlementaire, précisant que "François Hollande a trouvé l'idée sympathique et a voulu s'y joindre".

En attendant, l'évènement est devenu l'un des principaux sujets de conversation chez les socialistes dans les couloirs de l'Assemblée, si l'on en croit le tweet ironique de Christophe Castaner, député socialiste des Alpes-de-Haute-Provence.

Ces dernières semaines, le chef de l'Etat a aussi partagé des "apéros" à l'Elysée avec des députés socialistes, membres de mêmes commissions parlementaires. C'était "une discussion informelle pendant environ une heure, assis en cercle autour d'une table basse", a indiqué récemment un élu francilien ayant été convié, plaisantant sur le côté "réunion participative" dans une allusion à Ségolène Royal. Il juge que l'exercice était "un peu hors sol" car il a surtout été question "des dossiers de l'actualité parlementaire, même si à la fin on a réussi à parler un peu plus politique". Mercredi soir, c'est un discours franc qui est prévu de la part du président. Le chef de l'Etat souhaite que le dîner ait lieu en toute discrétion: ni caméras, ni micros ne seront présents.

A. K. avec AFP