BFMTV

Démission de Macron: Cambadélis y voit une "tentative d'empêcher Hollande de se présenter"

-

- - AFP

Après la démission du ministre de l'Economie, Jean-Christophe Cambadélis s'en prend vivement à Emmanuel Macron. Pour lui, ce départ du gouvernement vise à "empêcher le président de la République de se représenter", juge le patron de Solférino, sur LCI.

Après des mois de rumeurs de départ, Emmanuel Macron a présenté mardi sa démission, ce qui en fait potentiellement un nouveau rival pour le chef de l'Etat en vue de 2017, si toutefois il se représente. Et le dirigeant du PS n'hésite pas à critiquer l'aile droite incarnée à gauche par l'ancien ministre. Le comparant notamment à Nicolas Sarkozy, dans son approche de la relation avec le Parlement. "Un candidat à l'élection présidentielle, et qui refuse les accords parlementaires… ça met quand même le futur candidat dans une posture vis-à-vis de la démocratie parlementaire que ne renierait pas Nicolas Sarkozy", lâche Jean-Christophe Cambadélis.

"Cette génération n'est pas au rendez-vous de l'histoire"

Au passage, le premier secrétaire du PS en profite pour lancer qu'Emmanuel Macron n'est "nulle part". "De temps en temps il rencontre monsieur De Villiers ou d'autres personnalités,... s'il dit je suis ni de droite, ni de gauche, il sera contre le Parti socialiste", estime-t-il.

De manière générale, Jean-Christophe Cambadélis critique la "nouvelle génération" de politique, après cette démission, et deux ans après celles d'Arnaud Montebourg, Benoit Hamon ou encore Cécile Duflot. "Comment se fait-il que cette génération, une fois assise, pense déjà au siège suivant ?", s'interroge le député socialiste. "Le président a essayé de faire émerger une nouvelle génération, cette génération n'est pas au rendez-vous de l'histoire. Ils ne pensent qu'à l'élection présidentielle", lâche-t-il.

IV