BFMTV

A "Nuit debout", Jean-Christophe Cambadélis n'a pas été reconnu

Marine Le Pen sur TF1.

Marine Le Pen sur TF1. - Capture d'écran TF1

Passé dimanche aux rassemblements nocturnes parisiens contre la loi Travail, le premier secrétaire du PS a avoué ne pas avoir été reconnu.

Il voulait sa visite discrète, elle est carrément passée inaperçue. Jean-Christophe Cambadélis, le premier secrétaire du Parti socialiste, a indiqué sur le plateau de L'Opinion avoir "fait un petit tour" dimanche place de la République, à Paris, au quatrième jour du rassemblement "Nuit debout"

L'accueil que lui ont réservé les manifestants réunis pour protester contre la loi Travail a été plus que léger. "Ils ne m'ont pas reconnu", a avoué le député PS de Paris. Jean-Christophe Cambadélis qui a réfuté le fait que ce manque de reconnaissance soit un mauvais signe, sans pour autant expliquer en quoi il en était positif.

El Khomri attentive aux exaspérations

Apparu spontanément dans la foulée des rassemblements syndicaux, étudiants et lycéens qui demandaient le retrait du projet de loi sur le travail, le mouvement "Nuit debout" agrège également d'autres revendications politiques ou sociales, telles un "salaire à vie", la "démocratie par tirage au sort", ou encore la "baisse des hauts revenus".

Attaquée de toutes parts sur son projet de loi, la ministre du Travail Myriam El Khomri a assuré lundi "rester attentive à toutes les interpellations", y compris les exaspérations exprimées place de République. Ces rassemblements nocturnes devraient normalement s'arrêter lundi, le collectif "Nuit debout" ayant obtenu l'autorisation d'occuper la place jusqu'au 4 avril.

Ma. G.