BFMTV

Réserve parlementaire: les dépenses insolites des députés

Les députés ont rendu publique l'utilisation et la répartition de leur réserve parlementaire en 2013.

Les députés ont rendu publique l'utilisation et la répartition de leur réserve parlementaire en 2013. - -

L'Assemblée nationale a mis en ligne pour la première fois, mercredi 29 janvier, l'utilisation et la répartition de la réserve parlementaire des députés. L'occasion de regarder de plus près les dépenses des élus. Et de trouver quelques pépites.

La transparence voulue par Claude Bartolone dans l'hémicycle a fait grincer quelques dents. A la lecture de certaines dépenses de députés, on peut comprendre pourquoi.

En effet, la mise en ligne de la répartition et de l'utilisation de la réserve parlementaire qui leur était dédiée en 2013 révèle quelques détails insolites. Tour d'horizon.

Les députés favorisent en majorité leur commune

On n'est jamais mieux servi que par soi-même. Les élections municipales approchant à grands pas, les communes dont les députés sont maires ont largement bénéficié de cette réserve parlementaire. C'est le cas par exemple de Carlos Da Silva, le suppléant (PS) de Manuel Valls, qui a accordé 40.000 euros à la ville d'Evry.

Mais la palme revient à Gilles Carrez, maire (UMP) du Perreux-sur-Marne (Val-de-Marne, 33.000 habitants environ) et président de la Commission des finances de l'Assemblée. Il a en effet accordé la somme de 500.000 euros à sa commune en 2013.

Tuning, majorettes et bodybuilding

Laurent Wauquiez, vice-président de l'UMP et député de Haute-Loire, a largement réparti les 125.000 euros dont il disposait. A tel point que certains bénéficiaires peuvent prêter à sourire: Laurent Wauquiez a ainsi versé 1.000 euros à Raucoulestuning, qui organise des rassemblements de tuning (ou bolidage, selon l'Académie française). La même somme a été dédiée au Twirling club Saint-Germain Laprade, un club de majorettes. Le lancer de bâton ne s'en portera que mieux.

Serge Letchimy, de son côté, semble être un adepte du sport. Le député de Martinique a en effet accordé 3.000 euros à l'Amicale Body Building club Foyalk Didier.

Quant à Hervé Morin (NC), qui a lui aussi réparti le montant de sa réserve, il a dédié 1.000 euros à l'association "Chats sans toits" de l'Eure. Dommage que les matous n'aient pas le droit de vote...

Jean-François Copé roule pour la jeunesse (de droite)

Le président de l'UMP a "subventionné" à hauteur de 60.000 euros l'Union nationale inter-universitaire (Uni), organisation étudiante clairement marquée à droite (mais censée être indépendante politiquement). Un geste amical en vue d'un futur soutien?

La présidence de l'Assemblée soigne les institutions

La réserve institutionnelle de l'Assemblée nationale (différente de celle des députés) a essentiellement été reversée à des associations (restos du coeur, banque alimentaire, etc.). Mais aussi aux institutions de la République: 250.000 euros ont ainsi été accordés à la Cour des comptes (qui ne devrait pas, cette fois, y trouver d'inconvénient). Le même montant a été versé au Conseil d'Etat, 50.000 euros au Conseil constitutionnel et 30.000 euros à la Cour de cassation.

Yann Duvert