BFMTV

Moralisation: "manoeuvre de diversion" pour Christian Jacob

Christian Jacob, reçu jeudi à Matignon, pour discuter moralisation de la politique avec Jean-Marc Ayrault.

Christian Jacob, reçu jeudi à Matignon, pour discuter moralisation de la politique avec Jean-Marc Ayrault. - -

Jean-Marc Ayrault reçoit jeudi les chefs des partis pour les consulter sur le projet de moralisation de la politique de François Hollande.

Dans le cadre de la moralisation de la politique et de la "lutte implacable contre les dérives de l'argent" voulue par François Hollande, le Premier ministre consulte jeudi les différents chefs de partis.

Jean-Marc Ayrault s'est déjà entretenu jeudi matin avec le président du Sénat et celui de l'Assemblée nationale, Jean-Pierre Bel et Claude Bartolone.

À cette occasion Claude Bartolone, a indiqué que selon lui, la déclaration de patrimoine des élus n'est "pas forcément la bonne solution pour permettre un lien de confiance entre les élus et la population".

"Manœuvre de diversion"

L'UMP Christian Jacob, lui aussi reçu à Matignon en fin de matinée jeudi a fait part de ses réticences sur la publication du patrimoine des élus, selon lui "manoeuvre de diversion" vis-à-vis de l'affaire Cahuzac.

Les chefs de file des sénateurs et députés du Front de Gauche, Eliane Assassi et André Chassaigne, ont, eux, mis en garde contre une moralisation de la vie politique perçue à travers le seul "prisme" du patrimoine des élus.

Une semaine après les aveux dévastateurs de l'ex-ministre du Budget sur ses comptes dissimulés à l'étranger, le président de la République a voulu frapper un grand coup avec trois grandes mesures: la création d'une haute autorité chargée de contrôler le patrimoine des ministres et parlementaires, celle d'un "parquet financier" à compétence nationale et une "mobilisation" contre les paradis fiscaux.

Magali Rangin avec AFP