BFMTV

Les députés UMP sont-ils des beaufs?

L'hémicycle de l'Assemblée nationale

L'hémicycle de l'Assemblée nationale - -

Manuel Valls mardi, Ségolène Royal mercredi, les ministres sont régulièrement pris à partie par les députés de l'opposition.

Les députés socialistes sont scandalisés par le comportement des élus de l'opposition. Le Premier ministre Manuel Valls a été invectivé et hué durant son discours de politique générale mardi. Mercredi, ce sont des sifflements qui ont accompagné Ségolène Royal lorsqu'elle a évoqué le président de la République. A l'image Valérie Pécresse, Patrick Balkany ou encore Claude Goasguen se montrent particulièrement virulents. Un comportement que de nombreux élus socialistes, mais aussi de l'opposition, jugent intolérable et puéril.

Ainsi sur Facebook, l'ancien ministre Luc Ferry avait dénoncé dès mardi que "qu'un premier ministre, de droite ou de gauche, peu importe, ne puisse pas parler devant des adultes, des parlementaires, sans que ces gens vocifèrent comme des malades mentaux, c'est consternant". //www.bfmtv.com/politique/manuel-valls-le-coeur-battant-france-751231.html

Pourtant certains s'inquiètent de ces dérives. "Je pense que les Français ont autre chose à faire qu'à regarder des plaisanteries dignes de collégiens", assure le député UMP de la Haute-Marne, Luc Chatel. Il parle en connaisseur puisqu'il a été ministre de l'Education nationale de Nicolas Sarkozy.

Il ne faut surtout pas donner l'image d'élus qui ne parviennent même pas à s'écouter entre eux, assurent d'autres. Mais, pour le socialiste Michel Vauzelle, "ces mêmes députés viennent ensuite parler des banlieues" poour dire que "les enfants y sont mals élevés ou se comportent mal".

De son côté le député UMP Jacques Myard préfère dédramatiser: "que dirait-on d'une opposition atone? On dirait qu'on ne l'entend pas".

Charles-Henri Dupoizat et Pierre Antoine Durand et Kelly Laffin