BFMTV

Le plan de déconfinement de Philippe approuvé par une large majorité de députés

Sur les 571 députés qui se sont exprimés, 368 ont approuvé les modalités de déconfinement annoncées par le Premier ministre.

Ce n'est qu'un vote symbolique, à valeur purement consultative, mais un vote malgré tout. Quelques heures après l'allocution d'Édouard Philippe sur le plan de déconfinement auquel travaille le gouvernement, les députés ont exprimé leur avis. Au total, sur les 571 suffrages exprimés, 368 ont approuvé l'ensemble des annonces faites par le Premier ministre ce mardi. Une majorité écrasante donc, tempérée par 100 votes contre. Cela signifie par ailleurs que 103 députés se sont abstenus. 

L'essentiel des votes contre proviennent des oppositions de gauche. 11 députés LR ont également exprimé leur désapprobation du plan détaillé par le Premier ministre et qui fera l'objet, d'ici le 11 mai, d'un projet de loi. La majorité des parlementaires de droite (67 sur 104) ont choisi l'abstention, comme l'a annoncé leur président de groupe Damien Abad. 

Un seul vote contre chez LaREM

Au sein de la majorité, le carton est quasiment plein. Parmi les 297 députés La République en marche qui ont exprimé leur suffrage, 289 ont voté pour. Une seule a voté contre: la députée du Bas-Rhin Martine Wonner, médecin psychiatre et très critique vis-à-vis du gouvernement sur sa gestion de la crise. Les 6 restants se sont abstenus. Au groupe MoDem, la totalité des 45 membres ont approuvé la déclaration d'Édouard Philippe. 

Les alliés occasionnels de l'UDI affichent leurs tiraillement. Leur leader Jean-Christophe Lagarde s'est abstenu. Sur les 27 du groupe centriste qui se sont exprimés, 15 ont approuvé les mesures annoncées par le Premier ministre. Plus de la moitié du groupe Libertés et Territoires s'est opposé. Parmi les 3 qui ont voté pour se trouve l'ex-LaREM Matthieu Orphelin. 

Le PS divisé

À gauche, les socialistes sont presque aussi divisés que LR. Si 20 d'entre eux ont voté contre, 10 se sont abstenus, notamment deux ex-ministres de François Hollande, Ericka Bareigts et Guillaume Garot. Les 17 députés La France insoumise ont voté contre, la quasi totalité des communistes également (l'une d'entre eux, Manuéla Kéclard-Mondésir, a voté pour).

Chez les non-inscrits, 10 ont voté contre, parmi lesquels le turbulent ex-LaREM Joachim Son-Forget et la totalité des élus Rassemblement national. Les députées conservatrices Emmanuelle Ménard et Agnès Thill se sont quant à elles abstenues. 

Jules Pecnard