BFMTV

Des députés veulent interdire les chewing-gums sur les bancs de l'Assemblée

Le député LR des Côtes-d'Armor Marc Le Fur

Le député LR des Côtes-d'Armor Marc Le Fur - FRANCOIS GUILLOT / AFP

En pleine discussion sur la réforme du règlement de l'Assemblée nationale, sept députés LR ont déposé une proposition d'amendement visant à sanctionner les parlementaires qui mâchent du chewing-gum "de manière ostentatoire" dans l'hémicycle.

Initiée par Richard Ferrand, la proposition de réforme du règlement de l'Assemblée nationale, qui définit les règles de fonctionnement du travail parlementaire, est ce lundi et jusqu'au 29 mai examinée en séance publique dans l'hémicycle. Parmi les nombreuses mesures proposées visant à "rendre les débats parlementaires plus fluides et plus efficaces", à "renforcer les droits des groupes d'opposition et minoritaires" ou encore à "rénover la procédure du droit de pétition", une proposition d'amendement dénote. 

Sept députés LR, parmi lesquels figurent Thibault Bazin, Marc Le Fur et Claude de Ganay, réclament que soit introduit dans l'article 70 du règlement relatif à la discipline, l'immunité et la déontologie des parlementaires, un 8e alinéa consacré à la consommation de chewing-gums sur les bancs de l'Assemblée, comme le fait remarquer une journaliste de Contexte. Les signataires souhaiteraient ainsi que "puisse faire l'objet de peines disciplinaires tout membre de l'Assemblée qui mâche un chewing-gum de manière ostentatoire".

"Alors que l’on interdit aux élèves de mâcher du chewing-gum pendant les cours, il semble normal qu’il en soit de même pour les députés. C’est l’image de l’Assemblée nationale qui est en jeu", expliquent les parlementaires qui estiment qu'en tant que représentants de la Nation, "les députés se doivent d’avoir un comportement irréprochable d’autant plus que leurs travaux dans l’hémicycle ou en commissions sont filmés".

Mélanie Rostagnat