BFMTV

Assemblée: Solère élu à la questure, la droite juge l'opposition "piétinée"

Thierry Solère pose dans un marché de Boulogne-Billancourt, le 4 Janvier 2012.

Thierry Solère pose dans un marché de Boulogne-Billancourt, le 4 Janvier 2012. - Tomas Samson - AFP

Le poste est méconnu, mais prestigieux et central à l'Assemblée nationale. Les députés ont élu ce jeudi les trois parlementaires membre de la questure, l'instance chargée par la délégation du Bureau de l'Assemblée de gérer "les aspects administratifs et matériels de la vie" du Palais Bourbon.

Traditionnellement, parmi ces trois postes, deux vont à la majorité et un à l'opposition. Ce dernier poste a été cette fois pour le député des Hauts-de-Seine Thierry Solère, membre du groupe des "Constructifs", la droite favorable au gouvernement. 

Avec lui, ont été élus deux parlementaires issus du groupe LREM. Florian Bachelier a obtenu 378 voix, tout comme sa collègue Laurianne Rossi. Eric Ciotti était candidat au poste, mais n'a rassemblé que 146 suffrages. 

Un choix contesté par l'opposition. Christian Jacob, président du groupe LR à l'Assemblée, a estimé que "jamais dans l'histoire les droits de l'opposition n'ont été piétinés de cette façon". "On vient de rompre avec plus de 50 ans de pratique parlementaire (...) La majorité choisit son opposition." De son côté, Franck Riester, au nom du groupe des "Constructifs", a estimé que son groupe se situait bien "dans l'opposition". François de Rugy, nouveau président de l'Assemblée nationale, a dû suspendre la séance et réunir les présidents de groupes afin d'évoquer la situation. 

Ivan Valerio