BFMTV

Nommé au Conseil constitutionnel, Alain Juppé annoncera jeudi sa démission de la mairie de Bordeaux

Alain Juppé à renoncé à son poste de maire pour entrer au Conseil constitutionnel.

Alain Juppé à renoncé à son poste de maire pour entrer au Conseil constitutionnel. - Eric Piermont - AFP

Cette proposition de nomination surprise doit encore être soumise à l'approbation de la commission des Lois constitutionnelles de l'Assemblée, la semaine prochaine.

Alain Juppé, nommé au Conseil constitutionnel, annoncera ce jeudi sa démission de la mairie de Bordeaux, a-t-on appris de sources concordantes ce mercredi.

Le nom d'Alain Juppé au Conseil Constitutionnel a été proposé par le président LaREM de l'Assemblée nationale Richard Ferrand.

"J'ai décidé, il y a plusieurs mois, de ne pas me représenter à l'élection municipale de mars 2020. Je comptais annoncer cette décision au lendemain des élections européennes fin mai prochain. Ma nomination bouleversera ce calendrier", écrit Alain Juppé dans un communiqué.

Une conférence de presse prévue jeudi

Alain Juppé, qui devrait ainsi succéder à Lionel Jospin parmi les "Sages", est "un homme d'État, fort d'une expérience de la décision publique, qui saura avec une véritable exigence républicaine garantir le respect des principes et des règles fondamentales de la Constitution de la République", fait valoir Richard Ferrand dans un communiqué. 

Cette proposition de nomination surprise doit encore être soumise à l'approbation de la commission des Lois constitutionnelles de l'Assemblée, la semaine prochaine.

Selon nos informations, Emmanuel Macron nommera son ancien ministre et sénateur du Cantal, Jacques Mézard, au Conseil constitutionnel. Par ailleurs, le président du Sénat Gérard Larcher a proposé la nomination de François Pillet, sénateur du Cher et vice-président de la commission des lois, pour remplacer Jean-Jacques Hyest comme membre du Conseil constitutionnel.

Le Premier ministre Édouard Philippe a rendu hommage au maire de Bordeaux, ce mercredi soir sur LCI. "J'ai beaucoup d'estime et d'affection pour Alain Juppé, qui doit vivre en ce moment quelque chose de très fort" a-t-il déclaré, saluant sa "densité" et sa "hauteur de vue". "C'est une très bonne nouvelle pour la République", a ajouté le chef du gouvernement.

L'ancien Premier ministre LR annoncera sa démission lors d'une conférence de presse, et sa démission sera effective dans un mois, a fait savoir son entourage à BFMTV. 

Camille Langlade avec Jeanne Bulant