BFMTV

Nicolas Sarkozy affirme être peu intéressé par l'actualité politique

Nicolas Sarkozy - Image d'illustration

Nicolas Sarkozy - Image d'illustration - GUILLAUME SOUVANT / AFP

L'ancien président de la République est aujourd'hui le parrain de la campagne "Guérir le cancer de l'enfant au 21ème siècle."

Depuis sa défaite dans le cadre de la primaire française de la droite et du centre de 2016 (il avait échoué au premier tour face à François Fillon et Alain Juppé), l’activité politique de Nicolas Sarkozy tourne au ralenti.

Sans mandat depuis maintenant près de deux ans et rare dans les médias, l’ancien président de la République s’exprimait ce jeudi sur les antennes d’Europe 1. Acerbe, l’ancien locataire de l’Elysée a réagi quant à l’actualité française: "Vous croyez que ça me manque? Vous croyez que Hulot, Benalla, ça me manque? Non."

"Vous croyez que la vie s'arrête après la politique? La vie c'est tellement court, tellement invraisemblable, ce qui compte c'est pas d'être là, c'est de vivre pleinement" a-t-il également expliqué.

Engagé dans la lutte contre le cancer de l'enfant

En revanche, Nicolas Sarkozy est fortement engagé dans la campagne "Guérir le cancer de l'enfant au 21ème siècle", dont il est le parrain. Portée par la fondation Gustave-Roussy, cette campagne vise à lutter contre la maladie, qui touche "2.500 enfants et adolescents sont touchés chaque année en France." L’ancien chef d’Etat l’avoue, il souhaite "rendre aux Français une partie de ce qu'ils m'ont donné en (se) mettant au service d'une cause comme celle-là".

Ce samedi, une course solidaire au sein de la Tour Montparnasse est organisée afin de recueillir des dons (l’objectif est de 150.000 euros).
dossier :

Nicolas Sarkozy

Hugo Septier