BFMTV

Nicolas Sarkozy à la télé : les coulisses

Le président de la République n'a voulu rien laisser au hasard. Il a visionné des heures de programmes, mémorisé le contenu de dizaines de fiches

Le président de la République n'a voulu rien laisser au hasard. Il a visionné des heures de programmes, mémorisé le contenu de dizaines de fiches - -

Une émission préparé avec minutie, des dossiers chauds sur la table : Quand le Président s’exprime face aux Français, il veut tout maîtriser, tout connaître.

Nicolas Sarkozy devant les Français, c'est ce soir sur TF1, France 2 et BFMTV, de 20H15 à 21H45, 90 minutes « en direct de l'Elysée ».

Cinq journalistes seront là pour interroger le Président: Patrick Poivre d'Arvor et David Pujadas et 3 autres journalistes pour évoquer des thèmes précis : Véronique Auger (France 3) sur l'économie et le social, Yves Calvi (France 2/France 5) sur les thèmes de société et Vincent Hervouët (LCI) pour l'international.

Depuis 10 jours le chef de l'Etat a réuni ses conseillers les plus proches pour des séances de travail. Ce soir il entend dresser un premier bilan après un an passé à l'Elysée mais surtout expliquer les réformes déjà engagées et celles à venir.

Un Président qui s'invite sur deux chaines de télévision pour dresser le bilan de sa première année de pouvoir, c'est du jamais vu. Ce changement, Nicolas Sarkozy l'a résumé en une phrase : « Le Président doit s'exprimer quand il a quelque chose à dire ». Visiblement, ce soir il a beaucoup de choses à dire, d'où cette émission fleuve. Le 14 juillet 2001, Jacques Chirac s'était déjà exprimé devant les journalistes, et Patrick Poivre D'Arvor faisait déjà partie des interviewers.

Dans les coulisses de l'émission

Géraldine Woessner, en direct dans Bourdin&Co, a révélé les coulisses de la préparation de l'émission de ce soir : « Le décor est très design, des tables triangulaires, un sol en plastique rétroéclairé. Le président est passé voir hier après son jogging dans le parc et a trouvé ça « super ». Sur le fond, on laisse aussi très peu de place au hasard : cela fait 10 jours que le président avale des fiches. Son directeur de la communication m'expliquait hier que lui aussi a beaucoup bûché : il a potassé les archives des émissions de télé telles L'Heure de Vérité, Chirac face aux jeunes en 2005,... et il y a trouvé un défaut. Il n'y avait pas de fil rouge, les questions partaient dans tous les sens, on n'y comprenait rien. Il a donc distribué les rôles : PPDA et Pujadas, les stars, seront les fils rouges. Ils ont préparé l'émission directement avec Claude Guéant, le secrétaire général de l'Elysée. Ils interviendront au début, à la fin et quand ils voudront pour recadrer les questions. Il y aura des spécialistes pour l'économie, le social et l'étranger, qui ont un créneau de 15 minutes chacun. C'est extrêmement balisé ».

Que va dire Nicolas Sarkozy ?

Cette question, Annabel Roger l'a posée aux conseillers du président : Leur réponse : « Ouvrez les journaux et vous verrez bien de quoi va parler Nicolas Sarkozy ». Une manière d'expliquer que le chef de l'Etat souhaite être au plus près des préoccupations des français. Parmi les dossiers évoqués ce soir, celui du pouvoir d'achat devrait être tout en haut de la pile, tout comme la politique de la famille avec la carte familles nombreuses, l'emploi, les fonctionnaires, l'éducation ou encore la santé avec la réforme de l'hôpital. Le maître mot de cette cérémonie, c'est « pédagogie », répété sur tous les tons par les proches du président. En revanche, toujours selon son entourage, Nicolas Sarkozy ne compte pas sur cette émission pour remonter très vite dans les sondages ».

La rédaction avec Géraldine Woessner et Annabel Roger