BFMTV

Nicolas Hulot "déçoit grave" Brigitte Bardot

Brigitte Bardot à Paris en mai 2003

Brigitte Bardot à Paris en mai 2003 - Jack Guez- AFP

Offensive, volontiers ironique, Brigitte Bardot s'en prend au ministre de la Transition écologique via une lettre ouverte, publiée ce vendredi après-midi. Elle reproche à Nicolas Hulot de ne pas se consacrer à la cause animale.

On le sait, la "pétroleuse" démarre au quart de tour. Et ce vendredi, en fin d'après-midi, c'est après le ministre de la Transition écologique que Brigitte Bardot en avait. La comédienne, connue pour son engagement en faveur des droits des animaux, a publié sur Twitter une lettre ouverte à Nicolas Hulot où elle ne se prive pas de l'égratigner. Selon elle, le membre du gouvernement n'a que faire de la protection des animaux.

La "mollesse" de Nicolas Hulot 

Faisant référence à l'accusation de viol portée contre lui, et à la polémique médiatique qui a suivi sa révélation dans la presse, Brigitte Bardot attaque ainsi: "Les harcèlements dont vous faites l'objet ne sont certainement pas destinés à la protection des animaux dont vous semblez avoir oublié l'existence, trop occupé que vous êtes à courtiser Monsieur Macron et ses chasseurs". Elle poursuit alors sa phrase avec un clin d'œil à un célèbre film de Jacques Tati: "La France vous paye, non pas pour prendre des vacances, Monsieur Hulot, mais pour assumer le poste important que vous occupez au gouvernement".

Elle accuse Nicolas Hulot de ne pas avoir mis en place une "table ronde prévue début janvier" et qui devait évoquer les "graves et urgents" problèmes concernant les animaux. Brigitte Bardot appuie encore le trait en assurant que le ministre s'en tient au stade des promesses, et fait preuve de "mollesse": "Vous nous décevez grave", pose-t-elle. L'actrice conclue enfin par une question à la résonance grivoise: "Qu'avez-vous fait de vos attributs qui pourtant défrayent la chronique, Monsieur le Ministre?"

Robin Verner