BFMTV

Municipales à Paris: Simonnet lance un appel aux écologistes "pas d'accord" avec Belliard

Danielle Simonnet

Danielle Simonnet - JOEL SAGET / AFP

Avec sa coalition climat, David Belliard propose de "faire gagner l'écologie" en unissant derrière lui, au second tour, à gauche et au centre, posant cependant la condition d'une opposition au gouvernement.

La conseillère France insoumise de Paris et candidate à la mairie Danielle Simonnet a lancé ce mardi "un appel" "aux militants EELV qui ne sont pas d'accord" avec l'initiative de leur candidat David Belliard de proposer une "coalition climat" allant jusqu'à Cédric Villani.

Celui-ci, en instance de divorce avec LaREM pour avoir refusé de retirer sa candidature dissidente à celle de Benjamin Griveaux, s'est montré intéressé par la proposition de "coalition climat" de David Belliard, qui veut au second tour "faire gagner l'écologie" en unissant largement derrière lui à gauche et au centre, posant cependant la condition d'une opposition au gouvernement.

En présentant ses têtes de liste dans les arrondissements de Paris, ce mardi, Danielle Simonnet, elle-même tête de liste dans le XXe arrondissement, a critiqué cette initiative: "Il y a plusieurs conceptions de l'écologie. Villani assume d'être un écologiste libéral, qui ne vote pas contre le CETA ou l'autorisation du glyphosate". "Beaucoup de militants d'EELV ne sont pas d'accord" avec la stratégie de David Belliard, qui a "réussi à mettre un tampon d'écologiste à Villani", a-t-elle ironisé.

"Nous leur lançons un appel: il est toujours possible de nous rejoindre, soyez les bienvenus, nous ferons de la place sur nos listes à ceux qui pensent que l'écologie est la rupture avec la logique d'attractivité et de financiarisation de la ville", a déclaré Danielle Simonnet.

"Une alliance entre écologie et classes populaires"

Pour l'ex-footballeur Vikash Dhorasoo, l'autre partie du "ticket" pour l'Hôtel de Ville de "Décidons Paris", et tête de liste dans le XVIIIe arrondissement, "Villani est un macroniste, il est par exemple pour le projet des retraites. (...) Si Belliard veut ouvrir l'écologie, qu'il le fasse avec ceux qui aiment les gens" et non avec ceux "qui n'aiment qu'eux-mêmes".

"Nous, nous prônons une alliance entre écologie et classes populaires" "qui assume d'affronter le capitalisme", pas "une alliance centriste", a aussi plaidé Elise Lowy, candidate dans le XIIIe arrondissement, co-fondatrice du mouvement PEPS (Pour une écologiste populaire et sociale) qui soutient "Décidons Paris".

"Décidons Paris", créditée de 5% des voix dans un récent sondage pour le JDD, est une liste conçue à partir de diverses luttes et de leurs représentants, comme Lamya Essemlali (candidate dans le XIVe), présidente de Sea Shepherd France et vice-présidente du parti antispéciste REV, Frédéric Viale (XVe), membre du collectif "Non aux JO 2024" à Paris, ou encore Natalia Rebollo Quero (VIIIe), militante du parti espagnol de gauche radicale Podemos.

Cy.C avec AFP