BFMTV

Municipales à Paris: l'Insoumise Simonnet veut "réhumaniser la ville" contre la "bétonnisation"

-

- - -

Opposée aux jeux Olympiques de 2024, "cheval de Troie de la financiarisation de la métropole", Danielle Simonnet entend "sortir de la logique du béton dans la construction" au profit de "la paille, de la terre crue, du bois local"

La conseillère France insoumise de Paris et candidate à l'Hôtel de ville Danielle Simonnet s'élève contre la métropolisation et la bétonnisation de la capitale orchestrées selon elle par la maire PS Anne Hidalgo, souhaitant au contraire "ralentir et réhumaniser la ville", dans un ouvrage à paraître ce jeudi.

"La mandature d'Anne Hidalgo représente un tournant, celui d'assumer pleinement le discours néolibéral sur la métropole qui se doit d'être attractive pour le tourisme, le développement économique et la finance", dénonce la coordinatrice du Parti de gauche, composante fondatrice de LFI, dans "Paris, les moineaux reviendront" (Au diable vauvert).

Fixation des loyers de référence par la Ville

Selon Danielle Simonnet, cette logique d'attractivité est "repoussante" car réservée à "quelques uns au détriment des autres": "Seuls la finance et ceux qui la détiennent peuvent demeurer" à Paris, "tandis que les classes populaires et moyennes en sont expulsées." A ce titre, elle réclame la fixation des loyers de référence par la Ville, qu'elle prévoit plus contraignante qu'un simple encadrement des loyers.

"Paris doit cesser de se penser tel le noyau central qui étend son empire et son emprise", insiste-t-elle. Pour cela, elle propose de "transformer des immeubles de logement et de bureaux en logements sociaux" et "repenser chaque bassin de vie pour accueillir une mixité d'activités, logements, emplois, services publics, espaces verts".

"La paille, de la terre crue, du bois local"

Opposée aux jeux Olympiques de 2024, "cheval de Troie de la financiarisation de la métropole", Danielle Simonnet entend "sortir de la logique du béton dans la construction" au profit de "la paille, de la terre crue, du bois local". Estimant que l'écologie ne peut se limiter "à la piétonnisation des voies sur berges" réalisée par Anne Hidalgo, elle érige en symbole la quasi disparition des moineaux en ville.

Contre "la course effrénée à toujours plus de croissance", "il faut ralentir la ville, réhumaniser la ville par l'harmonisation des temps sociaux et le respect des temps démocratiques", soutient-elle. A cet égard, elle promet l'instauration du référendum d'initiative citoyenne (RIC), avec un seuil à 5% du corps électoral.

Contre "l'ubérisation de la restauration qui se développe tous azimuts dans la ville", elle propose une plateforme de cogestion des livraisons entre restaurateurs, livreurs et la Ville, qui garantisse "un statut social aux travailleurs".

Dans un récent sondage Ifop pour le JDD, Danielle Simonnet et sa liste citoyenne "Décidons Paris", sur laquelle figure l'ex-footballeur Vikash Dhorasoo - qui préface le livre -, est créditée de 5% des voix.

Cy.C avec AFP