BFMTV

Municipales à Paris: Danielle Simonnet perd le soutien de la Gauche républicaine et socialiste

Danielle Simonnet

Danielle Simonnet - JOEL SAGET / AFP

Cette défection de "trois personnes sur 1.500 signataires" "ne change rien à notre dynamique", a relativisé Danielle Simonnet.

La Gauche républicaine et socialiste d'Emmanuel Maurel et Marie-Noëlle Lienemann a annoncé ce jeudi quitter la campagne de la conseillère France insoumise et candidate à la mairie de Paris Danielle Simonnet, lui reprochant de "mettre dans le même sac" Anne Hidalgo, la droite et les candidats macronistes.

"Nous portons bien sûr un regard critique sur les limites de l'action municipale entre 2014 et 2020, eu égard notamment à l'efficacité du service public (propreté, sécurité...), à la lutte contre les inégalités ou à l'accès au logement pour tous les travailleurs et pour toutes les familles", expliquent la GRS, les Radicaux de gauche de Virginie Rozière et le MRC dans un communiqué.

"Le jeu du macronisme et de la droite"

"Mais porter un discours véhément (et erroné) d'indifférenciation complète entre les principaux prétendants à l'Hôtel de Ville ne fera que le jeu du macronisme et de la droite", affirment-ils.

Ces organisations réclamaient en particulier que la liste "Décidons Paris" de Danielle Simonnet prévoie de soutenir Anne Hidalgo au second tour.

"Malgré nos avertissements, cette démarche d'isolement n'a fait que s'approfondir", a regretté l'adjoint à la sécurité du maire du XIIIe arrondissement, Laurent Miermont, de la GRS. Il a précisé que la stratégie pour la suite serait prise par ces organisations dans les prochains jours.

Cette défection "ne change rien à notre dynamique"

Cette défection de "trois personnes sur 1.500 signataires" "ne change rien à notre dynamique", a relativisé Danielle Simonnet, qui préfère souligner le récent soutien du mouvement antispéciste "Révolution écologique pour le vivant" (REV) de l'essayiste Aymeric Caron.

"Nous sommes la seule liste qui à la fois combat la réforme des retraites de Macron et la logique de financiarisation et de bétonnisation de la ville d'Anne Hidalgo", a-t-elle ajouté.

La GRS s'est alliée à LFI à l'automne 2018. Mais après avoir participé à sa campagne pour les élections européennes, elle ne fait partie de la même liste que les Insoumis aux municipales de mars que dans quelques communes, cherchant les alliances de gauche les plus larges possibles. Dans un récent sondage Ifop pour le JDD, Danielle Simonnet et sa liste citoyenne "Décidons Paris", sur laquelle figure l'ex-footballeur Vikash Dhorasoo, est créditée de 5% des voix.

A.J. avec AFP