BFMTV

Jean-Louis Borloo veut électrifier l'Afrique d'ici à 10 ans

BFMTV

Jean-Louis Borloo s'est lancé un nouveau défi. Après avoir quitté la vie politique en 2013 pour des raisons de santé -"c'est du passé, c'était il y a un an et demi", balaye-t-il lorsqu'on l'interroge dessus-, l'ancien leader centriste a défendu mardi soir sur BFMTV son ambition d'électrifier le continent africain d'ici à 10 ans. Plus qu'une nouvelle passion, un devoir pour les gouvernements européens, selon l'ancien ministre de Nicolas Sarkozy. "Un continent qui va passer de 1 à 2 milliards de gens qui n'ont pas la lumière, vous ne croyez pas qu'ils vont avoir envie d'aller où il y a de la lumière?" a-t-il lancé, craignant une "submersion" de l'immigration africaine dans les années à venir et que l'Europe et l'Afrique n'entrent en conflit à ce sujet.

Et Jean-Louis Borloo d'assurer que la politique ne lui manque pas. "Je me suis fixé une règle: je ne commente pas la vie politique française. Mais ce projet dépasse les clivages gauche-droite."

S. C.