BFMTV

Marlène Schiappa explique qu'il n'y a "pas d'argent magique" pour contrer les violences faites aux femmes

Marlène Schiappa était sur notre plateau.

Marlène Schiappa était sur notre plateau. - BFMTV

La secrétaire d'Etat à l'Egalité entre les femmes et les hommes était notre invitée ce mardi matin, à l'occasion de l'ouverture du Grenelle des violences conjugales.

Marlène Schiappa est venue ce mardi matin évoquer l'ouverture imminente d'un Grenelle des violences conjugales qui doit durer jusqu'au 25 novembre. Mais, visiblement, elle n'était pas là pour brûler la politesse au Premier ministre qui doit procéder à 15h à plusieurs annonces visant à mieux lutter contre celles-ci. Sur les bracelets électroniques, la suspension de l'autorité parentale en cas de violence, l'interdiction du port d'arme ou encore les tribunaux spécialisés, la secrétaire d'Etat a préféré réserver sa réponse et indiquer que ces questions seraient débattues lors du Grenelle. Une chose apparaît en revanche comme très probable: il ne faudra pas s'attendre à une débauche de moyens, alors que les associations demandent une enveloppe d'un milliard d'euros. 

"L'argent n'est pas une fin" 

"Il n’y a pas d’argent magique", a plaidé la femme politique avant d'ajouter:

"J'ai augmenté de 30% l’argent aux associations, y a-t-il eu une baisse de 30% des violences? Non. L’argent est un moyen, pas une fin."

Marlène Schiappa a rappelé que 530 millions d'euros étaient consacrés annuellement à l'égalité entre les femmes et les hommes mais n'a pas précisé la portion de ce budget dévolue à la lutte contre les violences faites aux femmes.

"Il y a deux modes de calculs", a-t-elle défendu. "Celui qui prend en compte uniquement les subventions aux associations, et il y a eu une augmentation de 30%, mais du coup on ne prend pas en compte les salaires des 20 policiers et 20 gendarmes qui répondent 24h/24 sur la plateforme dédiée."

Il faut composer le 3919 pour joindre cette plateforme. Depuis le début de l'année, 101 femmes ont été tuées par leur mari, compagnon ou ex-conjoint, tandis que de nombreuses autres ont été violentées. 

Robin Verner