BFMTV

Macron: "nous ne céderons rien à l'antisionisme", nouvel "antisémitisme"

Emmanuel Macron

Emmanuel Macron - Capture BFMTV

Le président de la République considère que l'antisionisme est "la forme réinventée de l'antisémitisme".

En présence du premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, Emmanuel Macron a déclaré ce dimanche, lors de la commémoration des 75 ans de la rafle du Vel d'Hiv, qu'il ne "céderait rien à l'antisionisme", qui est selon lui "la forme réinventée de l'antisémitisme".

"Nous ne céderons rien aux messages de haine, nous ne céderons rien à l'antisionisme car il est la forme réinventée de l'antisémitisme", a promis le chef de l'Etat.

"Nous ne céderons rien à toutes et celles et ceux qui, sur tous les continents, cherchent à nous faire renoncer à la liberté, à recréer les divisions, cherchent à nous faire renoncer à cette humanité, à notre démocratie, notre République", a déclaré Emmanuel Macron. "Ce sont toutes ces haines qui se fondent sur ce que l'on est, sur d'où l'on vient, sur ce que l'on croit que nous devons combattre", a-t-il dit.

"La barbarie se forge d'abord dans les esprits"

Le président de la République a mis en garde contre "ce qui permet que ce cancer prospère": "L'antisémitisme et le racisme avaient fait leur chemin, insidieusement, lentement. (...) Ni le racisme, ni l'antisémitisme n'étaient nés avec le régime de Vichy. (...) La barbarie se forge d'abord dans les esprits. Ce sont les idées et les mots qui font sauter les digues de notre conscience." 
Louis Nadau avec AFP