BFMTV

Versement d'argent suspect: Guéant dément formellement

BFMTV

L'ancien ministre UMP Claude Guéant, s'est défendu mardi de tout blanchiment d'argent, après la découverte d'une somme de 500.000 euros sur son compte principal.

Claude Guéant, au coeur d'une polémique révélée par le Canard Enchaîné, est venu mardi soir sur le plateau du JT de France 2 pour s'expliquer sur l'origine du versement de 500.000 euros en liquide découvert sur son compte.

"Je maintiens que cet argent provient de la vente de deux tableaux, que j'avais acquis une vingtaine d'années auparavant, et je possède toutes les pièces justificatives." Interrogé sur le prix de vente, très différent du prix estimé par plusieurs spécialistes de l'art pour ces tableaux, Claude Guéant reconnaît qu'il n'a pas "fait une mauvaise affaire". "Je les ai vendus au prix que me proposait l'acheteur, voilà tout."

Quant aux attaques sur les primes de cabinet dont il aurait bénéficié de Roselyne Bachelot, "qui peine un peu pour remonter l'audience de son émission", tance Guéant, l'homme politique répond qu'il s'agit de mensonges, et qu'il s'en expliquera devant la justice. Selon lui, ces primes en liquide ont été versées aux fonctionnaires du ministère de l'Intérieur "jusqu'à 2006", et non 2002, comme l'affirmait l'ancienne ministre de la Santé.