BFMTV

Sarkozy veut un service militaire obligatoire pour les jeunes chômeurs

"Le devoir de travailler sera toujours à mes yeux plus important que le droit d’être indemnisé." Nicolas Sarkozy poursuit son combat contre l’assistanat. Il l’a fermement rappelé ce mercredi lors de l’Université d’été du Medef, où le candidat à la primaire de la droite et du centre a notamment proposé devant les patrons de "réintroduire la dégressivité des allocations chômage". Il prévoit ainsi, s’il est élu président, d’instaurer deux réductions successives de 20% de ces aides, à 12 et 18 mois après la fin d’un emploi.

L’ancien chef de l’Etat s’en est également pris à l’inactivité des jeunes. "Tout jeune de 18 ans qui n'aura pas d'emploi ou de formation se verra obligé de participer à un service militaire où il apprendra à se lever tôt, à respecter la discipline et même à parler français", a-t-il déclaré, visant notamment "les décrocheurs, ceux qui depuis la troisième ne vont plus à l’école et que l’on retrouve à postuler au RSA."

Nicolas Sarkozy entend également orienter "les 3 ou 4 individus par collège ou lycée qui rendent la vie des autres impossible vers des internats à encadrement renforcé", précisant qu’il y aurait un établissement de ce genre par département. "Et les parents ne voulant pas que leurs mineurs s’y rendent verront leurs allocations familiales et sociales suspendues immédiatement."

C.C.