BFMTV

Sarkozy n'aime pas "les donneurs de leçons" comme Valls

Nicolas Sarkozy était l'invité d'Europe 1, le 2 décembre 2012

Nicolas Sarkozy était l'invité d'Europe 1, le 2 décembre 2012 - Capture d'écran Europe 1

"Je n'aime pas les donneurs de leçons", a déclaré ce mercredi le président des Républicains Nicolas Sarkozy.

Invité d'Europe 1, l'ex-président de la République est revenu sur les déclarations du Premier ministre au sujet de l'affaire Valbuena-Benzema. Si Benzema "n'est pas exemplaire, il n'a pas sa place" en Bleu, a déclaré Manuel Valls.

Une sortie que n'a pas apprécié Nicolas Sarkozy qui a estimé avoir été lui même "victime" de reproches dans l'affaire Bettencourt. Mis en examen au printemps 2013 dans un volet de l'affaire Bettencourt, il a depuis bénéficié d'un non-lieu.

"Valls se pose en statue de l'exemplarité", a déclaré Nicolas Sarkozy avant de conseiller: "Attendons", "tout le monde parle de choses qu’il ne connaît pas, couvertes par le secret de l’instruction". "Je ne suis pas sélectionneur de l’équipe de France, monsieur Valls non plus", a tranché Nicolas Sarkozy.

"Je n'aime pas tous ces gens qui donnent des leçons d'exemplarité je ne veux pas accabler les gens, cela fait trop de mal, cela fait trop de peine", a-t-il encore insisté. "Dans 15 jours il y aura d'autres éléments, on dénoncera, on reprochera, on crucifiera, et puis ça passera. C'est pas l'état de droit, pour moi", a déclaré Nicolas Sarkozy.

L'attaquant a été mis en examen pour "complicité de tentative de chantage et participation à une association de malfaiteurs" dans le cadre de l'affaire de chantage à la sex-tape visant son équipier chez les Bleus Mathieu Valbuena, à bientôt six mois de l'Euro-2016.

A. D.