BFMTV

Régionales: Sarkozy refuse toute fusion ou retrait de liste pour le second tour

-

- - -

L'ancien chef de l'Etat confirme son refus d'une alliance avec la gauche pour contrer le Front national.

Au soir du premier tour des élections régionales, Nicolas Sarkozy, le président des Républicains, appelle les électeurs à "se mobiliser en faveur de la seule alternance possible: celle incarnée par les républicains de la droite et du centre".

Pas de front républicain ni de fusion des listes pour le patron de la droite française, qui refuse de "jouer avec les suffrages des Français". "La seule attitude possible c'est de respecter les Français en proposant une alternance claire. Je proposerai demain (lundi) en bureau politique de refuser toute fusion et tout retrait de listes", confirme Nicolas Sarkozy. 

Les Français ont érigé comme "priorité" "que la République ne recule plus", comme elle l'a fait "depuis bientôt quatre années", a estimé dimanche l'ancien chef de l'Etat, estimant qu'après le vote de dimanche il fallait "entendre et comprendre l'exaspération profonde des Français".

A. K.