BFMTV

Raoult: "Dire à sa femme 'tu t'habilles comme une salope', n'est pas une violence conjugale"

Le maire UMP du Raincy, Eric Raoult.

Le maire UMP du Raincy, Eric Raoult. - -

Le maire UMP du Raincy a été entendu par la police mercredi pour violences conjugales. Des accusations qu'il nie fermement.

Eric Raoult considère que sa femme veut lui nuire. Et continue à nier fermement les accusations de violences conjugales formulées par son épouse, qui lui ont valu d'être entendu par la police mercredi après-midi, à Bobigny.

A ce sujet, il a confié à BFMTV "se réserver le droit de porter plainte pour faux témoignage". Jeudi, le maire UMP du Raincy (Seine-Saint-Denis) a toutefois reconnu des disputes avec sa femme, avec laquelle il est en instance de divorce.

"On ne commence pas une carrière d'homme violent à 57 ans"

Interrogé par Europe 1, Eric Raoult reconnaît avoir insulté son épouse, avec laquelle il a eu des disputes, selon ses mots. "Dans les plaintes qui sont déposées, il est indiqué que je l’ai giflée, que je l’ai insultée, et une autre fois que je l’ai bousculée. Je l’ai insultée, c’est vrai", avoue-t-il.

Et d'ajouter : "Mais dire à son épouse, qui a 15 ans de moins que vous, ‘tu t’habilles comme une salope’, ce n’est pas une violence conjugale". (écouter le son ci-dessous)


Raoult : "Je l

En revanche, l'ancien ministre affirme ne pas avoir frappé sa femme. Et ce "pour deux raisons", explique-t-il. "D’abord parce que je n’en ai pas la force. Comme vous le savez peut-être, j’ai été victime d’un AVC (accident vasculaire cérébral), il y a quelques mois. Deuxième élément, on ne commence pas une carrière d’homme violent à 57 ans".

"Elle voulait me nuire"

Le maire du Raincy est catégorique : pour lui, sa femme veut lui porter préjudice. "Elle voulait me nuire. Vu le nombre de communiqués, de dépêches, d’articles qui sont tombés depuis (mercredi) après-midi, c’est réussi", lance Eric Raoult, qui confirme son intention de déposer plainte pour "dénonciation calomnieuse".

"Je pense pouvoir obtenir des dommages et intérêts très importants", affirme-t-il. "A chaque article de presse qui tombe, je pense que ça va augmenter le préjudice", estimait-il à ce sujet mercredi soir, ajoutant pouvoir réclamer "entre 300 et 500.000 euros" de dommages et intérêts.

Plainte déposée en juin

L'épouse d'Eric Raoult avait déposé plainte le 22 juin dernier. Le lendemain, l'ancien ministre était hospitalisé dans un état grave, après un malaise cardiaque.

Eric Raoult et sa femme ne vivent plus ensemble. Ils sont, à l'heure actuelle, séparés, mais pas divorcés.