BFMTV

Primaire à droite: Thierry Solère conseille à tous de "se détendre"

Thierry Solère sur BFMTV, le 5 mai.

Thierry Solère sur BFMTV, le 5 mai. - BFMTV

Le député LR Thierry Solère s'est attaché ce jeudi à dégonfler la polémique sur le vote des Français de l'étranger pour la primaire de la droite, après deux jours d'échanges tendus entre les différents protagonistes. "Je crois qu'il faut se détendre les uns les autres", s'est exclamé le député des Hauts-de-Seine sur BFMTV.

"On s'est mis d'accord de façon collégiale pour le vote par internet pour les Français de l'étranger, parce que c'est très difficile d'avoir des bureaux de vote partout sur le globe", a-t-il souligné.

"Faire la totale transparence"

Interrogé sur la déclaration de Frédéric Lefebvre qui a soupçonné Nicolas Sarkozy de vouloir "enterrer" la primaire, Thierry Solère a rétorqué : "il est le président, c'est même lui qui a voulu cette primaire et qui a trouvé l'argent pour la financer, donc je ne vois pas pourquoi il voudrait l'enterrer".

Le président du comité d'organisation de la primaire a cependant reconnu de l'"incompréhension", c'est pourquoi il souhaite "faire la totale transparence". "Nicolas Sarkozy m'a demandé de venir au prochain bureau politique pour réexpliquer" le fonctionnement de la primaire, a-t-il indiqué.

Mardi, le bureau politique des Républicains, à la demande du président du parti Nicolas Sarkozy, a décidé, par 43 voix sur 47, d'abandonner le vote électronique au profit d'un vote papier classique, pour les 1,2 million de Français de l'étranger. Cette décision a été contestée par la Haute autorité chargée du bon déroulement de la primaire et les principaux candidats à l'élection.