BFMTV

Primaire à droite: "Les échecs, ça forme", lâche Copé

"Les échecs, ça forme", lâche Jean-François Copé.

"Les échecs, ça forme", lâche Jean-François Copé. - Capture BFMTV

Les candidats à la primaire de la droite, très en forme, ont multiplié les piques et les traits d'humour lors du deuxième débat. "Les échecs, ça forme, je peux en porter témoignage", a lancé Jean-François Copé, lors d'un instant de connivence avec Nicolas Sarkozy.

Le deuxième débat de la primaire à droite s'annonçait moins terne que le premier. Il a rempli les attentes en la matière. Les candidats se sont autorisés de nombreuses piques, Nicolas Sarkozy en premier lieu, mais aussi des traits d'humour.

Jean-François Copé a fait rire l'assistance lors d'un lapsus évoquant des "ministres de gauche" dans son hypothétique gouvernement. Quelques instants plus tard, il a réitéré, en échangeant cette fois un moment de connivence avec Nicolas Sarkozy.

"Il y a un point sur lequel je crois que Nicolas a tout à fait raison: les échecs ça forme, beaucoup plus que les victoires. Je peux en porter témoignage, avec la même énergie que lui", a-t-il déclaré. 

Charlie Vandekerkhove