BFMTV

Pour Valérie Pécresse, François Fillon "incarne la réforme"

BFMTV
L'ancienne ministre du Budget a réaffirmé son soutien pour François Fillon à la présidence de l'UMP, à Puy-en-Velay (Haute Loire). Pour elle, "l'expérience fait la différence".

Laurent Wauquiez, Valérie Pécresse et Eric Ciotti, le trio de lieutenants de François Fillon dans la campagne pour la présidence de l'UMP, ont fait cause commune dimanche 19 août pour leur champion avant d'entamer l'ascension du mont Mézenc (Haute-Loire).

L'ancien Premier ministre devait faire sa rentrée politique ce dimanche avec l'ascension du mont Mézenc, mais une fracture à la cheville lors d'un accident de scooter sur l'île de Capri, fin juillet, l'a contraint au repos forcé.

Les sympathisants UMP choisissent François Fillon

Appelés à réagir sur le sondage montrant une certaine nostalgie des sympathisants UMP pour Nicolas Sarkozy - 53% voudraient qu'il soit le candidat de la droite en 2017 -, les soutiens de François Fillon y ont encore vu un atout pour leur leader.

"Le premier défenseur du bilan Sarkozy, c'est Fillon puisqu'il en est le co-auteur" en tant que Premier ministre, a lancé Valérie Pécresse, qui fut ministre de l'Enseignement supérieur puis du Budget lors du dernier quinquennat. Selon Laurent Wauquiez, implanté en Haute-Loire, il faut désormais "reconstruire l'UMP et pour ça, on a besoin de François Fillon". L'ancien ministre a souligné que François Fillon a "toujours tenu un discours de vérité sur l'Europe et les déficits" et qu'il "saura diriger l'UMP en la rassemblant, pas de façon clanique".