BFMTV

Pas de journées parlementaires à l'UMP, toujours en recherche de fonds

Le parti doit se serrer la ceinture pour remettre ses finances à flot.

Le parti doit se serrer la ceinture pour remettre ses finances à flot. - -

Organiser un rassemblement à Saint-Réphaël au moment où le parti fait appel à la générosité pour renflouer ses caisses aurait été mal vu.

Députés et sénateurs UMP devaient se rassembler à Saint-Raphaël (Var) les 25 et 26 septembre pour organiser leur rentrée politique. Mais ces journées parlementaires vont être annulées. Elles ont d'abord été refusées par les sénateurs. Les députés vont désormais dans le même sens.

En lieu et place, deux jours de travail devraient être organisés à l'Assemblée nationale, à Paris. Pour un budget beaucoup moins élevé (celui des journées dans le Var est estimé à 400.000 euros selon Le JDD) et... une meilleure image. "Il est préférable de faire des économies et de donner l'exemple", explique le député-maire de Saint-Raphaël dans Var Matin.

5,7 millions d'euros récoltés par souscription

C'est que le parti de droite doit se serrer la ceinture. Depuis l'invalidation définitive des comptes de campagne de Nicolas Sarkozy pour la présidentielle 2012, l'UMP a lancé une souscription nationale pour renflouer ses caisses. Et si les militants et parlementaires ont mis la main à la poche, l'objectif de 11 millions d'euros n'est pas encore atteint. Les derniers chiffres communiqués par l'UMP font état de 5,7 millions d'euros récoltés.

Et ce n'est pas le don venu du parti communiste d'Oullins (Rhône) qui va permettre d'atteindre la somme voulue. Avec un chèque symbolique d'un euro, les responsables PCF rhénans ont, avant tout, voulu donner une leçon de solidarité à l'UMP.