BFMTV

Menacé par plusieurs affaires, Nicolas Sarkozy reste discret

Nicolas Sarkozy, samedi midi, à Paris, avec sa compagne Carla Bruni.

Nicolas Sarkozy, samedi midi, à Paris, avec sa compagne Carla Bruni. - -

L'ex-chef de l’État affiche pour le moment un grand sourire lors de ses déplacements publics, et ses proches affirment qu'il reste "calme et serein". Jusqu'à quand?

Souriant, l'air détendu, Nicolas Sarkozy n'a montré aucune faiblesse samedi midi à sa descente du train à Paris, malgré les affaires judiciaires qui le menacent. Mais l'ancien président ne s'est pas attardé sur le quai de la gare, et n'a lâché aucun commentaire.

Face aux révélations du journal Le Monde qui affirme que Nicolas Sarkozy a été placé sur écoute par la justice, l'ex-chef de l'Etat préfère se taire et mesurer sa popularité. Vendredi, c'est sous de nombreux applaudissements qu'il a été accueilli au concert de sa compagne, Carla Bruni, à Genève, en Suisse.

Décision de justice cruciale mardi

Depuis l'éclatement de l'affaire, "rien n'a changé", affirment ses proches. "Il honorera tous ses rendez-vous comme prévu", assure sa conseillère, qui décrit un homme "caleme et serein", mais aussi "consterné" d'avoir appris par la presse que ses discussions téléphoniques étaient toutes interceptées.

Lundi, il doit se rendre à Nice aux côtés de Bernadette Chirac et de Christian Estrosi pour inaugurer un centre dédié à la maladie d'Alzheimer. Mardi, il recevra à déjeuner de jeunes candidats UMP du Pas-de-Calais. Mais après, il pourrait se montrer plus discret.

Car ce jour-là, la Cour de cassation rendra une décision cruciale sur la saisie des agendas privés et officiels de l'ex-président, qui sera déterminante pour les suites de l'affaire Tapie-Crédit Lyonnais. D'ailleurs, aucune information ne filtre sur la destination du déplacement à l'étranger de Nicolas Sarkozy prévu en fin de semaine.

Damien Fleurot et David Couloume