BFMTV

Juppé: "La droite a sans doute eu tort de supprimer une dizaine de milliers" de postes de policiers

-

- - -

Après les attentats qui ont frappé Paris vendredi 13 novembre puis le discours de François Hollande face au Congrès lundi, Alain Juppé salue "la volonté politique" et appelle à "passer à l'acte". Quant aux moyens, "on peut toujours faire de la surenchère, mais je trouve qu'aujourd'hui, l'outil juridique à la disposition de l'exécutif est suffisant", affirme-t-il sur BFMTV et RMC mardi matin. 

Mais l'ancien Premier ministre reconnaît que la droite a "sans doute eu tort de supprimer une dizaine de milliers de postes" de fonctionnaires de police avant 2012. Et d'ajouter que "c'est une bonne chose que de recruter 8.500 fonctionnaires dans la police, la gendarmerie, l'administration pénitentiaire, la Justice".