BFMTV

EDITO - Wauquiez se rêve en héros… de la vertu!

Anna Cabana

Anna Cabana - -

Six députés UMP et un sénateur ont ou vont voter en faveur du projet de loi sur la transparence. Parmi eux, Laurent Wauquiez.

Mardi, Laurent Wauquiez a transgressé la discipline de groupe, en votant en faveur du projet de loi de la gauche sur la transparence. Pour s’en expliquer, il a cosigné une tribune dans Le Monde avec six autres élus UMP, qui ont aussi voté pour le texte. Parce qu’il est de loin le plus connu d’entre ces parlementaires, Wauquiez est en quelque sorte l’étendard de ce mouvement pro-vertu.

D’autant plus qu’il n’en est pas à son premier coup d’éclat vertueux. Le vice-président de l’UMP, et ça énerve beaucoup de monde dans son camp, entend être un héros de la transparence. La semaine dernière, c’est dans Le Nouvel Observateur qu’il a sévi, en plaidant avec des collègues de droite et de gauche pour l’abolition des privilèges des députés - ce que l’hebdomadaire a baptisé "l’appel des 10".

Depuis le début de l’affaire Cahuzac, l’ancien ministre de Nicolas Sarkozy a décidé d’être à la pointe du combat pour la moralisation de la vie publique. Souvenez-vous: il a même été le premier à publier son patrimoine, dans le Journal du Dimanche, début avril.

La posture du chevalier blanc?

Laurent Wauquiez se rêve en chevalier blanc de la vertu. Il estime que l'affaire Cahuzac nous a fait entrer dans une "nouvelle ère" et qu'il y a "la nécessité de basculer vers une démocratie nordique."

Tant pis si la transparence est une dictature, Laurent Wauquiez – qui est historien - le sait, mais il vous explique que c'est juste un mauvais moment populiste et voyeuriste à passer, que cette phase d'hystérie n'aura qu'un temps, que c'est indispensable pour assainir le système, que petit à petit le fantasme va se dégonfler, que c'est ça ou le "tous pourris". Qu'il vaut mieux, dit-il "enfourcher la fureur des temps pour tenter de la maîtriser que de s'agripper à la défense du monde ancien", que la transition vers une autre ère démocratique est douloureuse mais qu'après ce sera mieux parce que tout le monde sera habitué. Voilà. Voilà la façon dont Wauquiez habille sa dangereuse croisade.

Un pari gagnant?

Dans la foulée de "l’appel des 10" du Nouvel Obs, Laurent Wauquiez a gagné neuf points dans le sondage BVA pour L’Express, Orange et France Inter publié ce lundi. Neuf points, c’est-à-dire la plus forte hausse. Désormais, 34% des sondés souhaitent qu’il ait davantage d’influence dans la vie politique française. Autant vous dire que notre jeune ambitieux ne pas s’arrêter là, dans son concours de vert.

Anna Cabana