BFMTV

Dati: la cantine et les repas de substitutions sont un "non sujet"

Rachida Dati va à l'encontre des propos tenus par le président de son parti, Nicolas Sarkozy.

Rachida Dati va à l'encontre des propos tenus par le président de son parti, Nicolas Sarkozy. - Lionel Bonaventure - AFP

L'ex-ministre Rachida Dati (UMP) a jugé vendredi que la question d'un repas de substitution dans les cantines scolaires, soulevée par le président de son parti Nicolas Sarkozy, était un "non sujet" propre à "diviser les Français". "C'est un non-sujet, sur lequel on va encore diviser et fracturer les Français", a commenté l'eurodéputée, interrogée par France 2.

Interrogé mardi sur la décision du maire UMP de Chalon-sur-Saône de supprimer le menu de substitution dans les cantines scolaires au nom du "principe de laïcité", M. Sarkozy avait soutenu cette mesure.

"Si vous voulez que vos enfants aient des habitudes alimentaires confessionnelles, vous allez dans l'enseignement privé confessionnel", avait insisté l'ancien chef de l'Etat.

J.S avec AFP