BFMTV

Crise de goutte: pourquoi Jacques Chirac a-t-il été hospitalisé?

L'ambulance qui a transporté Jacques Chirac, lundi soir, à la sortie du domicile de l'ancien président.

L'ambulance qui a transporté Jacques Chirac, lundi soir, à la sortie du domicile de l'ancien président. - -

L'ancien président a brièvement été amené en ambulance à l'hôpital américain de Neuilly pour une "violente crise de goutte". Une pathologie plus douloureuse que grave.

Rien d'alarmant: c'est ce que veut faire savoir l'entourage de Jacques Chirac au lendemain de sa briève hospitalisation. Lundi soir, l'ancien président a été conduit en ambulance à l'hôpital américain de Neuilly-sur-Seine pour une "violente crise de goutte". Une pathologie plus douloureuse que réellement grave.

La "goutte" est une maladie chronique liée à un excès d'acide urique dans le sang. Elle se manifeste par "une douleur aiguë dans le genoux ou la cheville", telle qu'on "ne peut pas se tenir debout", souligne le docteur Alain Ducardonnet, spécialiste santé de BFMTV. Selon les informations de BFMTV, Jacques Chirac souffrait ainsi d'une douleur tenace au niveau de la jambe depuis plusieurs jours.

Contrôles d'usage

Mais pourquoi une hospitalisation? "On peut imaginer qu'un bilan était nécessaire: radio, IRM du genou, de la cheville", explique Alain Ducardonnet. Jacques Chirac est en effet "un monsieur assez âgé" (81 ans), au "passé pathologique assez marqué: il faut donc éliminer tout autre diagnostic - on peut par exemple imaginer, à son âge, un risque de phlébite", précise-t-il.

Selon les informations de BFMTV, l'ancien président a été soumis à l'hôpital américain à des contrôles d'usage, qui n'ont rien révélé de grave, et s'est vu administrer des calmants. Il a été accompagné et reconduit chez lui en ambulance, du fait de ses difficultés à se déplacer.

Les messages de soutien se sont multipliés à droite, après l'annonce de l'hospitalisation de Jacques Chirac.

M. T. avec Damien Fleurot