BFMTV

Chatel va porter plainte pour une fausse interview sur Atlantico.fr

L'ancien ministre de l'Éducation Luc Chatel

L'ancien ministre de l'Éducation Luc Chatel - -

Le site d'information, plutôt marqué à droite, a publié une fausse interview de l'ancien ministre, dans lequel il affirme que Nicolas Sarkozy appartient au passé.

Luc Chatel va porter plainte contre "X" après la publication par le site d'information Atlantico.fr d'une fausse interview, révèle L'Express.fr mardi. Selon les proches de l'ancien ministre de l'Éducation, cités par L'Express, Atlantico a été piégé par un homonyme, qui aurait accordé une interview par mail à l'un de ses journalistes.

Dans le faux entretien, supprimé depuis du site d'Atlantico, mais que BFMTV.com reproduit en intégralité, "Luc Chatel" critique les deux candidats à la présidence de l'UMP Jean-François Copé et François Fillon, et affirme que Nicolas Sarkozy appartient au passé. "Nous ne voulons pas nous positionner par rapport aux erreurs passées de Nicolas Sarkozy ni par rapport aux deux candidats actuels qui présentent chacun autant de qualités que de défauts", déclare par exemple le "faux" Luc Chatel, au sujet de la motion "France moderne et humaniste" qu'il présente aux côtés de Jean-Pierre Raffarin en vu du congrès de l'UMP le 18 novembre prochain.

De fauses citations d'Einstein et Sylvie Vartan

"Ils m’ont demandé lundi de répondre à des questions en pensant que j’étais l’autre Luc Chatel. Je leur ai fait des réponses improbables bourrées de fausses citations [Albert Einstein, notamment NDLR]", s'amuse dans Rue89 le coupable du canular, prenant pour exemple un extrait particulièrement criant de la bévue du site d'information.

Alors que, croyant s'adresser au député-maire de Chaumont, par ailleurs numéro 2 du "ticket Copé" dans la bataille pour la présidence de l'UMP, le journaliste d'Atlantico lui demande s'il ne se sentirait pas "plus proche de la confédération des centres de Jean-Louis Borloo que de l’UMP ?", le "faux" Luc Chatel répond : "Nous ne sommes ni plus proche ni plus loin de la confédération des centres que de la confédération helvétique. […] L’UMP est notre maison, notre 'home sweet home '. Comme chantait Sylvie Vartan : 'Chacun chez l’autre, et c’est la foire ; chacun chez soi, voilà notre histoire'".

Sur Twitter, Luc Chatel (le vrai) s'est insurgé pour ce qu'il qualifie de "manipulation". "Manipulation inacceptable sur Atlantico, où est publiée une fausse interview de moi, avec des déclarations grotesques. Je n’en resterai pas là", écrit l'ancien ministre sur le réseau social.

Fausse Interview de "Luc Chatel" par Atlantico