BFMTV

Benoist Apparu: "Encadrer le prix des loyers ne sert à rien, il faut construire"

Benoist Apparu, ancien ministre du Logement, sur BFMTV mardi.

Benoist Apparu, ancien ministre du Logement, sur BFMTV mardi. - BFMTV

Benoist Apparu, député de la Marne et soutien d'Alain Juppé, est l'invité de BFMTV et RMC. Il est notamment revenu sur les problèmes de logement.

#Crise du logement: "Construisons!"

L'ancien ministre du Logement fait partie de ceux qui s'opposaient à la loi Duflot sur l'encadrement des loyers en 2013, bientôt effective à Paris. Une opinion qu'il maintient encore aujourd'hui. "Si cela suffisait à régler le problème des sans-abri en France, je signerai tout de suite. Mais ça ne changera rien! Certes, les prix sont trop élevés dans les grandes villes, mais c'est parce que la demande est trop élevée. Il faut construire pour résoudre ce problème."

Les sans-abri "vivent aussi la crise du logement, mais ce sont surtout des personnes en très grande fragilité personnelle, pour ne pas dire psychiatrique", a poursuivi l'ancien ministre, selon qui "il faut un travail long de plusieurs semaines, mois, pour ne pas dire années pour convaincre un sans-abri d'aller dans un centre d'hébergement."

#Le tacle: "Valls parle, nous on agit"

Manuel Valls a été élu lundi "homme de l'année" par le quotidien espagnol de droite El Mundo, dans lequel il a tenu un discours de rigueur, incitant les Français à poursuivre les efforts durant les années à venir. "J'aurais pu dire la même chose! La seule différence, c'est que moi je ferais ce que je dis! Valls, lui, n'applique pas ce qu'il dit. J'applaudis son discours, mais j'aimerais qu'il se traduise en actes."

Un gouvernement d'union nationale rassemblant forces de la gauche et de la droite pourrait-il le séduire? "Je l'ai suggéré il y a quelques mois car il me paraissait à cette époque là encore possible de ne pas perdre complètement ce quinquennat et de réformer la France. (...) 2017 sera un enjeu majeur pour mettre en place les cinq à dix réformes encore nécessaires que n'a pas faites Hollande. Sinon, après cela, je crains que le destin de la France ne soit irrécupérable."

#Le point 2017: "Alain Juppé est l'homme-clé"

"Je suis convaincu qu'Alain Juppé est celui qui peut aujourd'hui le mieux incarner ce sérieux, cette crédibilité, cette nécessité de faire des réformes", a argué Benoist Apparu, soutien du maire de Bordeaux. "Et les 100 jours avant l'élection comptent autant que les 100 jours d'après: nous n'aurons de la légitimité à faire des choses après 2017 que si nous l'avons annoncé avant. Nous ne pouvons plus revivre ce qui s'est passé en 2012, comme par exemple une campagne de François Hollande avec une tonalité très à gauche, mais derrière un mandat où il fait autre chose."

Alexandra Gonzalez