BFMTV

Douai: un homme sans-abri de 29 ans mort de froid

Un SDF a succombé au froid, samedi dernier, à Douai, dans le Nord. (Photo d'illustration)

Un SDF a succombé au froid, samedi dernier, à Douai, dans le Nord. (Photo d'illustration) - Frédérick Florian - AFP

Un jeune homme sans domicile fixe de 29 ans, retrouvé inanimé samedi à Douai, dans le Nord, est décédé quelques heures plus tard à l'hôpital.

Un homme sans domicile fixe de 29 ans, retrouvé samedi inanimé à Douai, dans le Nord, et décédé dans les heures qui ont suivi, est vraisemblablement mort d'hypothermie. Un examen de corps a déterminé que l'homme était "vraisemblablement mort de froid", a indiqué la source judiciaire. 

L'homme avait été "retrouvé samedi matin dans l'entrée du lycée Châtelet par les personnels qui y résident", a indiqué mardi matin le maire de Douai, Frédéric Chéreau, à BFMTV. "Ils ont appelé immédiatement les pompiers. Quand ils sont arrivés, il était encore vivant, en état d'hypothermie, mais il est décédé en arrivant à l'hôpital". 

"J'ai demandé aux responsables des hébergements de Douai, ils ne le connaissaient pas, mais ça ne veut rien dire, car les gens hébergés peuvent venir parfois de très loin. Cette nuit, nous avions une personne de Reims, une autre de Tarbes. Lui ne s'est pas présenté en tous les cas pour être hébergé, et il y avait pourtant de la place cette nuit", a regretté le maire. "C'est une personne qui n'a pas été repérée par nos services, ou qui n'a pas souhaité être repérée."

De fortes chutes de températures

Le département du Nord était placé en vigilance orange au cours du week-end, alors que les températures chutaient fortement. Dimanche, plusieurs villes de France comme Paris, Lyon, Calais ou Poitiers ont augmenté leurs capacités d'hébergement des sans domicile fixe, les plus exposés à la vague de froid qui s'est abattue sur le pays.

La préfecture du Nord a déclenché le 1er décembre le niveau 1 du plan grand froid, qui prévoit 300 places d'hébergement d'urgence en plus des 11.600 existantes tout au long de l'année. Dans le département voisin du Pas-de-Calais, le préfet a décidé lundi de maintenir le niveau 2 du plan Grand Froid déclenché vendredi, alors que les prévisions météorologiques annonçaient des températures ressenties négatives pour les prochains jours.

Un local est notamment aménagé pour accueillir les migrants, pour la quatrième nuit consécutive lundi.

Jé. M. avec A. G. et AFP