BFMTV

Après l'école et la sécurité, Juppé détaille ses idées sur l'économie

BFMTV

Alain Juppé veut réduire de 85 à 100 milliards d'euros les dépenses publiques et mise sur le retour "au plein emploi" s'il était élu, a-t-il expliqué en présentant ses propositions économiques mardi à Paris. Le favori des sondages de la primaire à droite a détaillé le contenu de son livre Cinq ans pour l'emploi qui paraît mercredi.

"J'ai choisi comme fil conducteur le retour au plein emploi", a-t-il lancé dans un amphi du Palais des Congrès de Paris. Un "objectif ambitieux" mais qui "est parfaitement atteignable", a-t-il assuré devant ses soutiens parlementaires et du milieu économique comme Alain Minc ou Jean-François Cirelli, ancien PDG de Gaz de France. Dossier et graphiques à l'appui, le maire de Bordeaux a égrené ses propositions pendant près d'une heure, dans un amphi acquis à la suppression de l'ISF et à la diminution du nombre de fonctionnaires.

S'agissant de la dépense publique, Alain Juppé table sur un ratio de 50% du PIB, contre 57% actuellement et envisage donc de réduire entre 85 et 100 milliards d'euros les dépenses pendant les cinq ans. L'Etat y participera pour 30 milliards d'euros et le candidat fera connaître les missions visées "pendant la campagne", a-t-il promis.

Côté impôt, il chiffre à 28 milliards d'euros la baisse des prélèvements obligatoires, confiant au détour d'une phrase que ses propositions n'étaient pas "rock and roll". 

Autre candidat à la primaire, François Fillon, mise lui aussi sur le retour au plein emploi.