BFMTV

Apparu répond à Sarkozy: "La République ne se définit pas par tranches de jambon"

Benoist Apparu, soutien d'Alain Juppé.

Benoist Apparu, soutien d'Alain Juppé. - FRANCOIS GUILLOT / AFP

L'assiette de frites de Nicolas Sarkozy agite la primaire à droite. Ce mardi matin, c'est Benoist Apparu, soutien d'Alain Juppé, qui répond à l'ancien président de la République. Invité de LCI, le porte-parole du maire de Bordeaux lâche: "Je ne suis pas sûr que la République se définisse par des tranches de jambon". 

Une petite phrase en guise de réponse à l'ancien chef de l'Etat, qui suggérait dans un meeting à Neuilly-sur-Seine la veille qu'il fallait proposer une "double-ration de frites" pour les écoliers qui ne mangent pas de porc, au sujet des menus de substitution. Ajoutant, face aux applaudissements: "c'est ça la République!" "Je n'accepte pas dans nos écoles qu'il y ait des tables de juifs et des tables de musulmans."

Son ancien ministre du Logement a aussi jugé que cette prise de position n'était pas à la hauteur des enjeux. "Je ne suis pas sûr non plus que ce sujet-là soit à la hauteur de la présidentielle et encore moins la façon dont on le traite", considère Benoist Apparu. "Il y a des sujets qui sont importants, la laïcité c’est important. Il faut traiter ces sujets-là, qui sont essentiels, de façon sérieuse." 

Ivan Valerio