BFMTV

Alain Juppé: "J'ai fait une campagne intense, mais pas sur la bonne cible"

Alain Juppé vendredi matin sur BFMTV et RMC.

Alain Juppé vendredi matin sur BFMTV et RMC. - BFMTV

Alain Juppé, candidat à la primaire à droite et maire Les Républicains de Bordeaux, est ce vendredi matin l'invité de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV et RMC, au lendemain du débat de l'entre-deux tours qui l'a opposé à François Fillon.

Invité vendredi matin sur BFMTV et RMC, Alain Juppé juge que "la primaire a été une réussite", mais "regrette peut-être de ne pas avoir suffisamment décortiqué le programme de certains concurrents" avant le premier tour. "Tout s'est focalisé entre Sarkozy et moi, et maintenant on découvre le programme de François Fillon avec des convergences, mais aussi de profondes différences vis-à-vis de moi, hyper-libéral d'un côté et libéral-social de l'autre".

Au lendemain du débat d'entre-deux tours face à François Fillon, Alain Juppé se défend toutefois de s'être assoupi sur ses bons sondages avant le premier tour de la primaire à droite. "J'ai fait une campagne intense, mais peut-être pas en ciblant sur la bonne cible".

Pour battre Marine Le Pen, "il faut voter Alain Juppé"

"Dès qu'on pose des questions un peu trop précises, on se fait accuser d'être agressif. Moi je n'ai aucune animosité personnelle vis-à-vis de François Fillon", assure Alain Juppé, "mais de profondes divergences. Sur la gestion de la fonction publique, on ne peut pas proposer aux fonctionnaires de travailler plus pour gagner moins (...). (Mais) avec François Fillon, on n'est jamais tout à fait au clair sur ses intentions, c'est parfois un peu confus".

"La primaire de dimanche prochain, c'est le premier tour de l'élection présidentielle", prévient Alain Juppé. "Quel est le candidat porteur de quel projet qui a le plus de chances de gagner au premier tour de l'élection présidentielle?". Pour battre Marine Le Pen, "la réponse est claire: il faut voter Alain Juppé. Le courage, ce n'est pas la brutalité. L'irréalisme, ce n'est pas la crédibilité. Je pense que pour battre Marine Le Pen, je suis mieux placé avec mon programme. Dimanche prochain, pensez-y avant d'aller voter, parce que ça conditionne le premier tour de la présidentielle. J'ai plus de chances de gagner (face à la candidate du FN, Ndlr). Je préfère présenter les choses de manière positive".

Alexandre Le Mer