BFMTV

Le Medef annule le débat controversé prévu avec Marion Maréchal lors de son université d'été

L'ancienne députée Rassemblement national avait été "sollicitée" par le Medef pour participer à un débat sur la "montée du populisme" lors de son université d'été.

Marion Maréchal ne participera pas à l'université d'été du Medef. "Sollicitée" pour participer à un débat sur le populisme, cette invitation avait créé des remous depuis son annonce jeudi. Le patron du Medef, Geoffroy Roux de Bézieux a finalement décidé d'annuler le débat, ce vendredi. 

"Vue l’interprétation politique qui est faite du projet de débat sur la montée des populismes, j’ai décidé de le supprimer purement et simplement. Il n’y aura donc ni intervenants RN ni intervenants LFI à LA RÉF (Rencontre des entrepreneurs de France, ndlr) dont le programme sera arrété fin juillet", a indiqué sur Twitter le président du Medef. 

Une "sage décision"

Cette décision a été immédiatement saluée par Frédéric Lefebvre, le vice-président d'AGIR. "Ce n’est pas une question d’interprétation politique mais de sagesse républicaine. Ce recul est salutaire car inviter @MarionMarechal qui n’est pas élue était une faute lourde !", a réagi sur Twitter l'ancien secrétaire d'Etat du commerce. 

"Sage décision", a pour sa part commenté le député LREM Roland Lescure. Jeudi, il avait menacé de boycotter l'université du Medef si l'invitation de Marion Maréchal était confirmée.

"Elle n’est élue à rien. Et je ne suis pas certain que sa petite entreprise mérite tant d’honneur", affirmait l'élu.

Interrogé sur franceinfo, le ministre de la Transition écologique et solidaire, François de Rugy, a estimé qu'il s'agissait de "la meilleure décision". 

"On ne voit pas bien ce qu'elle venait faire là, sinon pour créer une sorte de buzz politico-médiatique", a taclé le ministre.

Une invitation très critiquée

Depuis l'annonce de cette invitation, le Medef et son président se sont retrouvés sous le feu des critiques.

"Si cette information est exacte, c'est très grave", avait immédiatement mis en garde Laurence Parisot, l'ancienne présidente du Medef.

Plusieurs élus LREM avaient aussi menacé d'annuler leur participation. Son invitation "est une provocation dangereuse qui plus est. Et ce sera le boycott pour ma part", avait réagi la députée LREM Olivia Grégoire, suivie notamment par la députée Coralie Dubost. 

"Si cette information est confirmée, j’aurai la plus grande difficulté à poursuivre mon travail de responsable des relations extérieures de LREM avec cette organisation”, avait également cinglé Sacha Houlié, député marcheur de la Vienne.

“Deux digues rompues? Marion Maréchal invitée hier d’un groupe de députés Les Républicains et, selon L’Express, cet été, du Medef. Connivence attendue dans le premier cas, stupéfiante dans le second. Les députés LREM demandent à Geoffroy Roux de Bézieux un démenti”, s'était également ému Gilles Le Gendre, président du groupe LREM à l'Assemblée nationale, dans un tweet.

Benjamin Rieth