BFMTV

Le journal d'extrême droite Minute appelle à voter Poisson

Jean-Frédéric Poisson, le 24 mai 2016 à Paris.

Jean-Frédéric Poisson, le 24 mai 2016 à Paris. - JOEL SAGET - AFP

Le premier tour de la primaire de la droite aura lieu ce dimanche 20 novembre. Dans un éditorial à paraître ce mercredi, le journal satirique d'extrême droite, Minute, appelle ses lecteurs à voter pour le candidat du Parti chrétien-démocrate, Jean-Frédéric Poisson.

A cinq jours de la primaire de la droite, le candidat du Parti chrétien-démocrate (PCD), Jean-Frédéric Poisson vient de gagner un nouveau soutien: le journal satirique d’extrême-droite, Minute.

“Pour nous, dimanche, c’est Poisson” titre l’hebdomadaire dans son éditorial à paraître mercredi 16 novembre.

Pourtant le journal d’extrême droite tient à le préciser, il ne croit pas aux primaires, ces “trahisons de l’esprit de la Ve République” mais appelle ses lecteurs à aller voter pour “le seul de tous les candidats à avoir dit ‘ce qui le rapproche du FN et ce qui l’en éloigne’".

Porter le candidat Poisson 

Faisant un parallèle avec les scores relativement peu élevés à la primaire du PS en 2011 du désormais Premier ministre Manuel Valls (5,63%) et du ministre de l'Aménagement du territoire Jean-Michel Baylet (0,64%), l'hebdomadaire appelle à ne pas "faire la carrière" de Jean-Frédéric Poisson, mais à "lui permettre de porter plus loin (...) un projet (...) en rupture totale avec l'essentiel des actes accomplis par la droite au pouvoir".

L'éditorial est accompagné d'un entretien avec le président du PCD, où il affirme qu'il est "le seul sur l'échiquier politique français à dire que l'islam représente un problème pour la République", mais estime que "beaucoup (de musulmans) ont adopté notre référent culturel."

2% d'intentions de vote 

Le candidat, crédité de 2% d'intentions de vote selon un sondage Ifop-Fiducial publié mardi, revient également sur certaines de ses propositions comme l'évaluation de l'impact de toutes les lois mises au vote à l'Assemblée sur le "socle familial", ou encore un "revenu universel, qui remplacerait absolument toutes les prestations existantes, sauf l'allocation adulte handicapé".

Pour l'élection présidentielle en 2017, l'hebdomadaire a cependant annoncé qu'il souhaitait la victoire de Marine Le Pen dans un éditorial datant de septembre, en dépit de "divergences" avec la présidente du Front national -qui avait qualifié en 2013 Minute de "torchon"-, mais surtout avec le vice-président du parti d'extrême droite, Florian Philippot.

> A voir aussi: Où voter pour la primaire à droite?

> A partir de dimanche soir: les résultats de la primaire à droite

M.H. avec AFP