BFMTV

Face aux "sceptiques", LaREM offre des arguments prêts à l'emploi à ses adhérents

Le parti présidentiel a distribué une liste d'arguments à sortir lors des repas de fête en famille pour défendre les mesures mises en place par Emmanuel Macron.

La République en marche avait tout prévu. Dans un mail envoyé à ses 350.000 adhérents le 24 décembre, le délégué général du parti présidentiel, Christophe Castaner, a transmis un kit spécial "éléments de conversation" pour les repas de famille de fin d’année qui "donnent souvent lieu à des débats politiques", révèle Le Dauphiné Libéré.

Des moments privilégiés pour convaincre "l’oncle sceptique sur la capacité du président à réformer le pays" par exemple. Rien de plus facile pour LaREM qui conseille à ses adhérents de lister les huit mesures décidées par le chef de l'État en huit mois. Et, si l'interlocuteur tente d'interrompre ce recensement, l'astuce consiste à prononcer la phrase: "Le président agit et vite. Il fait ce qu’il a dit pendant la campagne."

Le cousin, la grand-mère, l'écologiste...

Pour chaque thématique, un argumentaire est fourni. De quoi répondre aisément au "cousin qui s’inquiète du sort des sans-abris" en délivrant deux chiffres sur le logement d’urgence: les 138.000 places d’hébergement ouvertes (12.000 de plus que l’an dernier) et la hausse de 18% du budget de l’intégration.

Même chose pour la grand-mère qui ne comprend pas la mesure visant à augmenter la CSG des retraités. "Mamie, ça ne te concerne pas", conseille de répondre LaREM ou alors "La baisse de la taxe d’habitation compensera", si la grand-mère est plus fortunée. "C’est une mesure de justice pour les salariés", faut-il encore affirmer.

Et que dire à la mère salariée qui s’inquiète pour son pouvoir d’achat? Tout simplement de se rendre sur le simulateur du pouvoir d’achat du ministère des Finances en lui proposant éventuellement de lui prêter son smartphone. À l’écologiste, il est important de rappeler comment "cette année a été celle de la prise en main de la crise climatique par Emmanuel Macron" qui a notamment pris 12 engagements lors du One Planet Summit.

"Impossible n'est pas français"

Une fois venue le moment de la bûche, Christophe Castaner invite les adhérents de LaREM à conclure de la façon suivante: "Souvenez-vous au même moment l’année dernière, Emmanuel Macron n’était qu’une ‘bulle médiatique’, ‘qu’il n’aurait pas de majorité’, ‘qu’il ne ferait pas le poids face à Trump ou Poutine. En un an, nous avons déjoués tous les pronostics et démontré qu’impossible n’est pas français".

L’an passé, Emmanuel Macron, alors candidat à l’élection présidentielle, avait déjà invité ses partisans à "prêcher la bonne parole" en recensant plusieurs propositions du fondateur d’En Marche lors des repas de fête. Le Parti Socialiste avait également envoyé des argumentaires aux fédérations, qui transmettaient aux militants durant le quinquennat de François Hollande. Des kits intitulés "Fiches de la réussite" ou "Prends garde à la droite", par exemple.

P.L